Voici la suite (et la fin) de cette série d’articles sur les joueurs de l’ASSE. Après avoir analysé sept des membres de l’effectif dans des articles précédents (Partie 1 disponible ici, et Partie 2 disponible sur ce lien), nous allons en finir avec les quatre derniers éléments à encourager à mieux faire.

Thomas Monconduit

Recruté l’été dernier comme pilier du milieu de terrain, Monconduit a beaucoup de mal, encore aujourd’hui, à se montrer indispensable. Des raisons extra sportives ont compliqué son arrivée au club et nous le reconnaissons. Cependant le joueur ne semble pas exploiter l’ensemble de ses qualités sur le terrain. Son apport défensif (notamment sur la latéralité du terrain) est bien insuffisant. Si le club encaisse autant de buts venus des côtés du terrain aujourd’hui, c’est aussi parce que les milieux ne couvrent pas les montées des pistons. Et les matchs le confirment. L’intensité misent à la récupération lors d’une phase de transition rapide n’est pas suffisante. Thomas Monconduit devrait être de ceux qui amènent cette rigueur et cette volonté de bien défendre. Aujourd’hui il n’en est rien et le milieu de terrain est un peu le symbole d’une équipe qui est un peu facile et se contente du peu qu’elle a.

Dylan Chambost

A bientôt 26 ans, Dylan Chambost tarde à se montrer régulier. Pire, il tarde à se montrer utile. Plus d’un an après son arrivée, les très bons matchs de Chambost se comptent sur les deux mains. Pourtant ces matchs existent bel et bien. Tout comme ses matchs fantomatiques qui représentent une grande majorité de ses performances. Le meneur de jeu, homme fort du schéma de Batlles, a des qualités certaines. Doté d’une très belle patte gauche, il est capable de bien belles choses à la passe notamment. Seulement peut-on compter sur un joueur qui ne performe de manière satisfaisante qu’une fois sur dix ? Dylan Chambost doit se faire violence pour montrer qu’il mérite de porter le maillot vert, et surtout pour rendre à son entraîneur la confiance qu’il lui donne.

Laurent Battles

Le coach stéphanois a le droit à sa place dans ce topic. Ayant montré de belles choses à Troyes, nous étions nombreux à espérer vivre le même destin. Seulement voilà, depuis plus d’un an Laurent Batlles nous offre surtout un schéma de jeu inadapté, des prestations timides et des réactions à retardement. Son incapacité à s’adapter à la difficulté inquiète. Surtout lorsque son schéma préférentiel ne fonctionne pas, le coach stéphanois semble perdu. Abandonné à son sort. Voilà maintenant presque quatorze mois que le coach est en place et il nous est toujours difficile de voir des progrès à la fois dans le jeu et chez les joueurs eux-mêmes.

Entre ses difficultés à créer de nouveaux schémas de jeu, de nouvelles tactiques de jeu, et les tickets qu’il semble donner durant plusieurs matchs à des joueurs en difficulté qui coûtent cher au collectif, Laurent Battles agace et surtout créée l’incompréhension. Cette saison l’objectif désigné est la montée. Il est trop tard pour se cacher derrière l’excuse de l’année de transition et beaucoup de moyens lui ont été adjugés lors des deux mercatos. Certes tout n’est pas parfait en terme de recrutement (comme précisé dans un article précédent) mais les moyens sont bien supérieurs à une grande majorité des équipes de ligue 2. Il doit aujourd’hui montrer la voie et surtout montrer de meilleurs résultats, tant dans la progression des hommes quand dans les résultats.

PS : En partance pour le RC Strasbourg Alsace, Saidou Sow qui devait faire partie de ce troisième topic n’en sera finalement pas.