crédit photo : asse.fr

Comme à son accoutumé, Claude Puel était en conférence de presse d’avant-match ce midi mais n’a pas vraiment beaucoup parlé de la rencontre à venir face à Lens. L’entraîneur et manager général stéphanois a plutôt fait un gros point sur les finances du club et le projet actuel dans des propos recueillis par En Vert Et Contre Tous.

Un projet différent

« Je savais dès mon arrivée à la mi-octobre qu’il fallait définir un autre projet, avec le besoin de réduire considérablement la masse salariale. C’est la mission à laquelle je m’attèle depuis mon arrivée. C’est un gros challenge pour nous, pour le staff, pour le club, avec peu de moyens. »

L’ASSE version Gasset a plombé les finances

« Il y a une politique précédente au club qui a impacté le fonctionnement économique de notre club, pour son futur à court et moyen terme, il faut suivre le projet mis en place depuis octobre. Le club a fait des investissements avec des budgets conséquents, il faut rembourser beaucoup de choses et se remettre au niveau des possibilités du club. Je n’ai pas à juger ce qui a été fait avant moi, mais le constat est le suivant, c’est un gros challenge, il est important de l’expliquer, que tout le monde soit au courant, pour soutenir ses jeunes, être patient et les encourager. »

Difficile de se renforcer d’ici lundi minuit

« Il ne faut pas fantasmer sur la situation du club. Sauf quelque chose qui nous parait un renfort indispensable, il sera compliqué de se renforcer d’ici la fin de mercato. Financièrement, on ne peut pas être acteur sur ce mercato. Cela ne sert à rien de se rassurer sur le court terme avec des joueurs qui n’apporteront rien dans le groupe, c’est comme ça qu’on arrive à empiler 45 joueurs dans un club. »

L’ASSE endettée

« Quand on achète à crédit, il faut rembourser à un moment donné. Les dirigeants ont essayé de donner des possibilités très importantes en termes de masse salariale, mais le club s’est endetté. Les dirigeants ont tout fait pour garder ce club au plus haut niveau. »