Présent en conférence de presse ce midi, Claude Puel est revenu sur la rencontre face à Bordeaux et s’est exprimé sur la situation actuelle de l’équipe dans des propos retranscris sur asse.fr. Extraits.

Bonifier les temps forts

« Quand on sort d’un match comme celui face à Bordeaux, il y a de la frustration par rapport au résultat mais une analyse objective permet de voir ce qui était bien et ce qu’on doit améliorer. Quand le terrain était jouable, on a eu de la qualité, de nombreuses situations. On a pris le dessus sur le rythme mais il faut bonifier nos temps forts. On sait qu’on est en dette dans ce domaine. Pourtant, on arrive à bouger nos adversaires quels qu’ils soient. Il faut qu’on aille au bout des choses maintenant. »

Être efficace dans les deux zones

« Il faut un mélange de confiance et d’agressivité devant le but. Le fait de mettre l’adversaire en défaut, c’est bien mais ça ne suffit pas à prendre trois points. Globalement, il faut être efficace dans les deux zones. Que ce soit à Montpellier ou face à Bordeaux, on encaisse un but sur la première opportunité adverse. Ça n’est pas possible. Les joueurs, le staff, on a tous envie de mieux faire. »

Regarder vers l’avant

« C’est toujours très difficile de perdre un match, ça fait mal d’abandonner des points. Quand on est en dette de résultats, joueurs comme staff se réfugient dans le travail car l’essence même du sport, c’est de se remettre en question, de relever la tête et de se projeter pour avancer. On a de beaux matches en perspective. On a envie de les jouer. Chaque match est différent et a sa vérité. Le calendrier nous permet d’enchaîner assez vite. Ça fait du bien, ça évite de cogiter. On doit regarder vers l’avant. »