crédit photo : asse.fr

Présent hier dans l’émission « Top of the Foot » sur RMC, Claude Puel a livré des indications intéressantes concernant le futur de l’ASSE. Il a notamment fait le point sur le nouveau projet et sur ce mercato, en expliquant qu’il y a un gros challenge à relever dans des propos rapportés par Poteaux-Carrés.

Un changement de projet obligatoire

« Une politique à court terme avait été menée. Il faut désormais réduire la voilure, c’est une obligation pour le club et son équilibre financier. Il y a une volonté de se projeter un petit peu plus dans le futur et essayer de prendre des jeunes éléments qui seront à même de continuer le projet et être le futur du club de Saint-Étienne. C’est une difficile équation, une évolution et un changement de projet. C’est obligatoire vu les finances du club et ça doit permettre au club de s’inscrire ensuite dans l’avenir.« 

Une équation difficile

« C’est un gros challenge car ça se fait sans moyens pour l’équipe première. On ne peut pas faire de transfert, on ne peut pas faire de recrutement, des recrutements onéreux ou des simples transferts car même des clubs promus peuvent faire des offres sur lesquelles nous ne pouvons pas nous aligner. Il y a également une volonté d’exigence sportive. C’est une difficile équation d’avoir cette exigence, d’avoir de l’ambition et l’envie de s’appuyer sur des jeunes pour inscrire le club vers son avenir. »

Technique et intelligence de jeu comme maîtres-mots

« On doit inscrire le club dans son futur avec des jeunes joueurs. Je le répète, on n’a pas de moyens de recrutement, de transfert. C’est assez complexe, c’est une équation pas évidente, difficile. C’est un gros challenge donc c’est quelque chose de différent. Jean-Luc Buisine vient m’aider dans cette perspective, notamment pour dénicher les joueurs que je veux avec beaucoup de sensibilité technique et d’intelligence de jeu. Du physique bien sûr mais la priorité pour moi c’est la technique. Je veux inscrire le club là-dedans.«