Forte de l’arrivée de ses nouveaux propriétaires, l’ASSE a passé sa présentation devant la DNCG sans encombre, s’épargnant donc d’éventuelles sanctions de la part du gendarme financier du football français.

Ce qui n’est pas le cas de tout le monde puisque plusieurs clubs français se sont retrouvés, hier, épingler par le gendarme financier. Attendus au tournant, les Girondins de Bordeaux sont en sursis, devant rapporter les garanties qui leur permettront de sauver leur peau en Ligue 2.

L’AJ Ajaccio n’a pas eu le droit à cette clémence, le club corse ayant été rétrogradé en National 1. Néanmoins, celui-ci compte bien faire appel de cette sanction.

Enfin, côté Ligue 1, c’est Le Havre qui s’est vu sanctionné par le gendarme financier, celui-ci voyant sa masse salariale encadrée.