Joueur de l’ASSE pendant près de six ans (1997 à 2000 puis de 2001 à 2004), Patrick Guillou suit toujours de près le club où il a le plus joué et possède même une chronique hebdomadaire sur les Verts dans le quotidien Le Progrès. L’ancien latéral gauche s’est donc exprimé cette semaine suite à la défaite à Metz et ne s’est pas montré tendre avec l’équipe stéphanoise.

Aucun tir cadré face à Metz

« Le constat de cette nouvelle contre-performance est cinglant. Les 30 premières minutes ont été abyssales et révélatrices du niveau actuel de l’équipe. Des quiches lorraines. Avec 58 % de possession, les protégés de Claude Puel n’ont jamais porté le danger sur le but grenat. C’est compliqué de marquer avec 0 tir cadré en 90 minutes.«