News

Nolan Roux donne son avis sur la saison de l’ASSE et le projet Puel

Passé par l’ASSE de juillet 2015 à juillet 2017, Nolan Roux n’a pas laissé une empreinte indélébile dans le Forez (ndlr : 77 matchs, 16 buts/9 passes décisives) mais reste tout de même un joueur pour lequel la plupart des supporters éprouvent un profond respect. Dans une très longue et intéressante interview accordée dernièrement au site Poteaux Carrés, l’attaquant de 33 ans se confie notamment sur la saison des hommes de Claude Puel et sur le projet du coach stéphanois. Extraits.

Les stades vides et l’effectif jeune n’aident pas

« Quand tu regardes l’effectif stéphanois, tu te dis que c’est étonnant et dommage que les Verts soient à la place qu’ils occupent actuellement. Ils devraient être au moins en milieu de tableau. Après, on se rend compte qu’il y a beaucoup de clubs qui sont en difficulté cette saison. Bien sûr, ce n’est pas la première chose qui explique cette saison délicate pour les Verts, mais c’est difficile de jouer dans un stade vide à Sainté. Quand tu rentres sur le terrain, quand tu démarres le match, tu n’as pas cette ambiance qui t’envoie de l’adrénaline et tout ça.

Après, il y a aussi le fait que Sainté joue avec une équipe plutôt jeune cette saison. Il y a des périodes où les Verts sont un peu moins bien, après ils gagnent deux ou trois matches et ils relèvent la tête. Puis à nouveau ils se remettent à perdre. Ça change vite. Leur saison me rappelle un peu celle d’il y a trois ans. À l’époque je jouais à Metz et on avait gagné 3-0. Je me souviens que j’avais mis le troisième but face à Jessy. Cela faisait peu de temps que Jean-Louis Gasset avait repris l’équipe. Après ce match les Verts étaient bien remontés au classement. Il faut dire qu’ils s’étaient bien renforcés au mercato hivernal.

Cette saison, j’ai vu jouer à l’ASSE pas mal de jeunes joueurs que je ne connaissais pas du tout. C’est bien mais est-ce que sur une saison il ne faut pas plus de cadres, un mélange de jeunes et de joueurs plus chevronnés. C’est ce qu’ils ont fait à un moment et les résultats sont revenus. J’espère que Sainté ne descendra pas en Ligue 2. Je n’ai pas envie de voir ça. Je ne le souhaite pas. Pour moi, les Verts vont se maintenir parce qu’ils ont la capacité pour, les joueurs pour. Après, si on peut les battre dimanche… Il se sauveront après ! (rires) »

Être indulgent avec les jeunes

« Il y a des jeunes qui poussent, un effectif assez étoffé. Les Verts ont eu aussi pas mal de blessures qui les ont embêtés. Ce n’est pas une saison facile mais quand tu démarres un nouveau cycle, ça ne part jamais comme il faut à 200%. C’est du travail, il y a plein de choses à faire. Quand tu changes de cycle, il faut tout réadapter. À Sainté, il y a eu un changement d’entraîneur, un changement de philosophie avec tous les jeunes qui sont arrivés.

Aujourd’hui à Sainté je vois des jeunes pétris de talent mais pour être réguliers dans la performance ça demande du temps. Au milieu de terrain j’aime bien Yvan Neyou. Il y aussi Mahdi Camara qui a bien progressé et que j’avais brièvement côtoyé à Sainté. Dans l’entrejeu il y a aussi ce joueur très jeune, Lucas Gourna-Douath. Ces jeunes ont envie de jouer, de montrer qu’ils sont là. Mais on se rend compte que la Ligue 1 ne fait pas de cadeaux. C’est pour ça qu’il faut se montrer indulgent avec ces jeunes.

Je suis sûr que certains jeunes stéphanois deviendront des grands joueurs. Il faut faire montre de patience et de bienveillance avec eux. Quand tu vois que Lucas Gourna-Douath n’a que 17 ans, ça me laisse songeur. Certains jeunes de nos jours ont une maturité incroyable. Moi à 17 ans j’étais déjà tout content de faire des apparitions en CFA. Jouer à cet âge-là en Ligue 1, c’est compliqué ! »

Penser au futur

« Je pense que les gens – c’est humain – se disent « si ce mec est sur le terrain, c’est qu’il a le niveau, qu’il va être très bon, etc. » Mais il faut prendre en compte l’âge. C’est très compliqué de performer de suite quand t’as même pas 20 ans. Il faut du temps. Avec du temps de jeu, un jeune emmagasine de l’expérience. Il faut qu’il découvre par lui-même les exigences du haut niveau. T’es obligé d’être patient avec les jeunes. Les supporters veulent des résultats, c’est normal. Je peux comprendre que certains perdent patience car ça fait deux saisons de suite que Sainté galère en deuxième partie de tableau.

Mais si on dit que ça prend encore un an ou deux et que derrière le club retrouve l’Europa League. Ce qui compte, c’est ce qui va arriver après. C’est dans deux ans qu’on pourra mieux juger ce projet. Le problème, c’est comme beaucoup d’autres clubs Sainté n’arrive pas à garder longtemps ses meilleurs joueurs. On l’a vu avec les départs de William Saliba puis de Wesley Fofana. Lui il n’aura joué qu’un vingtaine de matches en L1. La France n’a pas les moyens de garder ses jeunes talents, d’un qu’un joueur sort du lot t’as un club anglais ou autre club européen fortuné qui se met sur le coup. »

(2 commentaires)

  1. Je pense qu’il mérite le respect car c’est un joueur qui n’a jamais triché, sans avoir des moyens physiques importants, il ne rechignait pas à la tâche, bon joueur de tête et bon remiseur….je me souviens que c’est lui qui donne le titre de champion de France à Lille où il avait fait une superbe saison…bon joueur à qui je souhaite de bien terminer sa carrière….mais pas contre saint- étienne et merci pour l’article…aucune rancoeur….la tête suit les pieds…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous offrons 3€ !

%d blogueurs aiment cette page :