Stéphanois pendant quatre ans, Kévin Théophile-Catherine a réussi un passage globalement réussi à l’ASSE et vit désormais de belles heures à Zagreb où il a déjà joué 87 matchs en trois ans avec le Dinamo dont certains en Ligue des Champions et en Europa League. Dans une interview accordée à L’Équipe, le défenseur central de 31 ans est revenu sur son départ pour la Croatie et a expliqué qu’il n’a pas hésité longtemps.

La Croatie attire

« Ça n’a pas été difficile de partir parce que quand on regarde la Croatie, au niveau touristique, il y a ça, ça, ça, on peut aller là, là ou là (sic). C’était plus « on y va » que « on reste à Saint-Étienne » (rires). Mon départ s’est passé assez rapidement. J’étais en fin de contrat avec Saint-Étienne. Vers janvier-février, j’ai reçu un appel de quelqu’un du Dinamo Zagreb. Il y avait un de mes ex-coéquipiers qui jouait déjà au club, Tongo Doumbia, avec qui j’ai joué à Rennes. Je lui ai demandé comment se passait ses journées classiques, les entraînements, comment était la vie, la ville … Je connaissais aussi quelqu’un du staff, Marko Maric, qui était à Lille et qui est maintenant à la retraite. Il parlait français et c’était plus facile pour avoir des infos. Tout ce qu’il m’a dit était positif et à mon arrivée j’ai découvert mais je savais déjà certaines choses donc c’était top pour moi. »