crédit photo : fcbayern.com

Découvert aux yeux du grand public lors de la saison qui vient de s’écouler, Alphonso Davies représente l’avenir du football mondial à son poste. Le Bayern de Munich l’avait bien saisi au moment de débourser une dizaine de millions d’euros (ndlr : plus la même somme en différents bonus) en janvier 2019 pour le faire venir en provenance du FC Vancouver Whitecaps.

Un coup énorme manqué pour quelques millions

Dans l’édition du jour du quotidien Le Parisien, nous apprenons que l’ASSE a été « le premier club français à s’intéresser concrètement à la pépite canadienne » en juin 2018 alors que son club avait fixé son prix entre 4 et 6 millions d’euros. Même s’il avait convaincu tout le monde du côté de Saint-Étienne, David Wantier, l’ancien directeur de la cellule de recrutement des Verts, explique que malheureusement à l’époque « la direction du club n’a pas les moyens de débourser cette somme pour un joueur de moins de 18 ans, qui du fait de la réglementation européenne sur les mineurs, n’aurait pu arriver en Europe que l’année suivante« . L’arrière gauche est aujourd’hui estimé à 60 millions d’euros par Transfermarkt. Comme quoi, il faut parfois faire de très gros efforts pour réussir les meilleurs coups.