Invité d’Europe 1 lors des ultimes heures du mercato, Jacky Bonnevay est revenu sur l’arrivée à la dernière minute d’Ignacio Ramirez à l’ASSE. L’ancien entraîneur adjoint stéphanois a reconnu que ce recrutement s’est fait dans la précipitation et de manière un peu rocambolesque.

Un recrutement hasardeux

« Des fois on veut peut-être aussi satisfaire le public, les sponsors et c’est des achats pas toujours bien analysés, pas bien préparés, pas bien anticipés. J’ai un exemple assez négatif nous concernant à Saint-Étienne. Le 31 août, le dernier jour du mercato, on a été informé par notre direction qu’il y a un joueur – on était à la recherche d’un attaquant, qui sont les joueurs souvent les plus chers, on n’a pas pu faire d’opération juste avant – et on nous présente un joueur qui s’appelle Ramirez Ignacio, qui est venu à Saint-Étienne et qu’on nous a présenté à 15h00 la veille. On a vu un semblant de vidéo de 15 minutes pas très bonnes avec un attaquant un peu dans la brume qui marquait quelques buts. Il n’est pas cher, on a personne, et pourquoi pas ? On l’a vu, on s’est dit « bon, pourquoi pas ? ». On l’a pris et ça a été un flop total. Il venait d’Uruguay. Il a fait je crois six matchs, il a mis zéro but et il est reparti six mois après dans son club d’origine. Il n’était pas du tout au niveau de ce que l’on attendait d’un renfort alors que ce ne l’était pas du tout. Donc vous voyez, dans la précipitation, dans l’urgence, on n’a pas été bon, c’est tout ! »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 41,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.