News

Mercato : Acheter Andrew Jung pour ensuite le prêter à Quevilly-Rouen ?

Annoncé dans le viseur de l’ASSE pour le prochain mercato, Andrew Jung sera très convoité cet été au vu de la saison qu’il réalise avec Quevilly-Rouen en National. Auteur de 23 buts et 4 passes décisives en 30 rencontres toutes compétitions confondues, l’avant-centre de 23 ans est notamment suivi par plusieurs clubs français mais aussi allemands.

Rester dans le circuit World United Group ?

Il pourrait néanmoins être amené à rejoindre Sheffield United (Angleterre) ou Beerschot (Belgique), clubs appartenant au même propriétaire que Châteauroux, le World United Group du prince saoudien Abdullah bin Mosaad, avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2022. Patrick Trotignon, directeur général de la Berrichonne, s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet dernièrement dans le quotidien La Nouvelle République : « Je ne sais pas s’il va partir, mais proposer à un garçon comme ça de rester en National si on descend, il risque de nous rire au nez. Il a forcément envie d’aller au-dessus. C’est un sujet qu’on verra avec United. Peut-être qu’il ira à Sheffield ou en Belgique à Beerschot. Cela nous offre une panoplie de solutions séduisantes. En tout cas, ce serait bien qu’il y ait des exemples comme cela. ».

QRM le veut encore pour la saison prochaine !

Comme l’explique le journal Paris-Normandie, Quevilly-Rouen, d’ores et déjà promu en Ligue 2 mais dans l’incapacité d’acheter le jeune goleador, aimerait bien trouver une solution pour le conserver la saison prochaine. Pour cela, l’actuel 2ème de National souhaiterait qu’un club de Ligue 1 achète l’ancien rémois à Châteauroux puis accepte de le prêter un an en Normandie pour qu’il poursuive sa progression à un niveau s’approchant encore un peu plus de la Ligue 1. Les noms de Strasbourg, Saint-Étienne et Lyon sont notamment évoqués dans cette opération mais il y a fort à parier que les Verts ne sortiront pas quelques millions pour un joueur dont Claude Puel ne pourra pas bénéficier de l’apport directement. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :