Présenté face à la presse en début d’après-midi du côté de L’Etrat, Pascal Dupraz a livré ses premiers mots en tant qu’entraîneur principal de l’ASSE. Morceaux choisis.

Impossible de refuser

« Je suis très fier d’avoir été choisi comme entraîneur de l’AS Saint-Étienne, ça n’était pas possible de refuser. Je viens avec beaucoup d’humilité et d’enthousiasme. Ici, c’est une place forte du football français, un club de référence avec des supporters sans égal en France. »

Donner le meilleur de soi-même

« J’entends jouer mon rôle mais je veux absolument que les rôles soient partagés. Non pas que je vais fuir mes responsabilités, bien au contraire, mais nous allons nous maintenir parce que chacun d’entre nous aura donné le meilleur de lui-même. La situation est compliquée mais il faut résolument se tourner vers le présent et le futur. Il faut avancer chaque jour avec pour première mission de remporter le premier match que nous allons disputer en Coupe de France, un match capital. »

Redonner confiance aux joueurs

« Si j’ai un premier conseil à donner, c’est de ne pas se tourner vers les résultats de nos concurrents ou de considérer que cette saison, sous prétexte que beaucoup d’équipes ne performent pas, l’ASSE sera maintenue en Ligue 1. Il faut placer les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’ils performent à nouveau. Ils ont déjà performé mais depuis quelques temps le constat est implacable : 12 points en 18 matchs. C’est sous-performer pour un club de ce standing. Je veux témoigner toute ma reconnaissance envers ceux qui sont des joueurs professionnels de l’ASSE, donc de bons joueurs, et surtout leur dire que pour moi la confiance en soi c’est au moins 50% de la performance donc il faut d’abord qu’ils retrouvent confiance en eux individuellement. Ensuite cette confiance individuelle rejaillira sur le collectif. Il faut beaucoup de mots simples, d’empathie et de bienveillance. L’objectif se situe bien là, redonner confiance à l’équipe. La terminologie est évocatrice, on dit « jouer au football » et pas « travailler au football » donc il faut qu’ils jouent. Mais pour jouer au football il faut des attitudes. Le groupe ne performe pas pour l’instant et il va falloir le faire performer. »

Des jeunes courageux ?

« La responsabilité est grande et la plupart des joueurs de l’effectif sont très jeunes. Il faut aussi se mettre à leur place. Quand je parle de ce club gigantesque qu’est l’ASSE, il faut aussi mesurer l’impact que ça a sur les joueurs en terme psychologique à chaque fois qu’ils entrent sur la pelouse. C’est un acte de courage, de bravoure. Quand vous avez 19 ou 20 ans ça a de quoi impressionner. »

Noël approche à grand pas, donc si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.