Au lendemain d’un match catastrophique, la colère a un peu disparu, mais l’inquiétude est toujours là. Les Verts se sont inclinés lourdement 5 buts à 2, face à une équipe auxerroise clairement au-dessus. Difficile d’imaginer que ce fut un accident, tellement les fantômes du début de la saison passée ont ressurgi. Entre une défense catastrophique menée par un capitaine absent et une attaque endormie, ce match risque de marquer durablement les esprits.

Green (2,5) : Il n’est clairement pas responsable sur tous les buts encaissés, même s’il aurait pu faire beaucoup mieux sur le deuxième et le quatrième. Mais le problème est qu’il n’inspire pas confiance à ses défenseurs. Rajouté à cela une défense aux abois, et ça finit avec 5 buts encaissés. On espère que Green a progressé au niveau mental, car sans cela, il risque de couler à nouveau comme au début de la saison passée.

Appiah (2) : Principal responsable sur au moins un but auxerrois, il a retrouvé le niveau qui était le sien en début de saison. Inquiétant.

Briançon (2) : Joueur le plus soutenu par le staff malgré ses prestations pas toujours bonnes depuis 2 ans, il a de nouveau déçu. Pas tant au niveau défensif, même si ça a souvent été catastrophique, mais surtout par rapport à son attitude. Il est censé être capitaine, et pourtant il n’arrive jamais à sonner la révolte et à apporter de la sérénité. Le plus inquiétant est que Batubinsika va louper beaucoup de matchs entre sa blessure et la CAN. Briançon doit donc se réveiller et ne pas compter que sur son comparse habituel de défense.

Nadé (2) : Certes, passer d’indésirable à titulaire ne doit pas être facile pour lui, mais cela ne doit pas l’empêcher d’être correct. En difficulté tout le long du match, son placement sur l’avant-dernier but auxerrois est terrible. Il va encore devoir être titulaire de nombreuses fois avec l’absence de Batubinsika en ce moment et en janvier. À moins qu’une recrue n’arrive…

Pétrot (3) : Il a pris l’eau de trop nombreuses fois face au très bon Gauthier Hein. C’est son premier mauvais match de la saison, et on espère que ce sera le dernier.

Fomba (3) : Il aurait pu égaliser rapidement après le premier but d’Auxerre, mais a trouvé le poteau. En perdition comme tout le reste du milieu, il est sorti rapidement, remplacé par Charbonnier pas bien meilleur.

Tardieu (3) : Aux abonnés absents, il s’est fait manger tout le match par le milieu de terrain adverse. Quand Tardieu est mauvais, l’ASSE l’est aussi. Il ne faut pas que ça dure.

Bouchouari (4) : Il a eu au moins le mérite de tenter des percées dans le milieu de terrain adverse, mais avec beaucoup moins de réussite qu’à son habitude. Il a encore pris un carton jaune inutile.

Diarra (2,5) : Encore une fois trop brouillon, il n’a rien réussi du match. Sa place de titulaire indiscutable à ce poste est incompréhensible. Même si Rivera n’est pas parfait, il a au moins le même niveau de jeu. Le club devra recruter à ce poste s’il souhaite encore jouer la montée en janvier. Remplacé par Bentayg qui a marqué son premier but.

Cafaro (4) : Malgré son but, il a une nouvelle fois été trop peu juste techniquement. Il a loupé beaucoup trop de centres et aurait dû faire mieux sur certaines actions offensives.

Sissoko (3) : Match à oublier pour le meilleur buteur stéphanois. Il n’a cadré qu’une seule frappe et n’a que très peu pesé sur la défense bourguignonne. Son association avec Charbonnier en seconde période a été décevante.

À part Bentayg, les remplaçants n’ont pas apporté grand-chose. Charbonnier n’a quasiment pas réussi à se créer d’occasion. Le dilettantisme de Monconduit a permis le 5ème but auxerrois. Lobry et Moueffek n’ont pas apporté grand-chose. On a vu ressurgir les fantômes du passé durant ce match. On espère qu’ils ne reviendront pas, mais l’effectif est si mal construit qu’il paraît difficile de voir l’ASSE finir sur l’une des deux premières marches de la L2.