Formé à l’AS Saint-Etienne, William Saliba fait aujourd’hui les beaux jours du côté d’Arsenal, celui-ci étant désormais considéré comme l’un des meilleurs défenseurs au monde avec d’excellentes performances sous le maillot des Gunners.

Des performances qui lui ont permis de rejoindre les rangs de l’Equipe de France, celui-ci ayant démarré cet Euro 2024 dans la peau d’un titulaire en défense centrale française.

Très solide face à l’Autrice, l’ancien Stéphanois a logiquement fait réagir de nombreux personnages qu’il a pu croiser dans le Forez dans les colonnes du Progrès.

Razik Nedder : « « Je connais bien l’homme et le joueur. Il a la capacité à assumer ce rôle de pilier de la défense. Contre l’Autriche, il a été égal à lui-même, il excelle dans la sortie de balle. Même axe gauche, il n’est pas embêté, car c’est un joueur très technique. Les très bons joueurs, ce sont ceux qui enchaînent les prestations de ce calibre en maintenant l’exigence dans la performance. Il ne joue pas  sa carrière en Bleu sur cet Euro. Mais il a une carte à jouer. Et comme on parle d’un grand joueur, il va saisir sa chance. Vu son âge et son potentiel, il peut s’installer pour un bon moment. »

Claude Puel : « C’est légitime de le voir dans le onze de départ de l’équipe de France. En Angleterre, il est confronté au très, très haut niveau. Il fait face quotidiennement à des adversaires puissants, rapides ou techniques, ça l’a renforcé. Certains montrent leur puissance, taclent. William, lui, s’appuie sur un profil particulier. Il fait la différence par sa lecture de jeu, son sens de l’anticipation. C’est moins spectaculaire mais c’est toujours propre. C’est intéressant d’avoir cette touche technique supplémentaire. »