A deux jours d’affronter un ASSE (match samedi à 15h à Troyes) qui retrouve la confiance, l’ESTAC de Troyes est au fond du trou depuis bientôt un an. Son entraîneur Patrick Kisnorbo serait, selon la dernière édition de l’Est Eclair, déjà condamné quelque soit le résultat face à l’ASSE. Il faut dire que les résultats ne plaident pas en sa faveur.

Une occasion à ne pas rater pour l’ASSE ?

En effet depuis son arrivée sur le banc Troyen, le coach Kisnorbo n’a gagné que 2 matchs, pour 11 nuls et surtout 19 défaites. En ligue 2, il ne compte que 7 points en 8 matchs. Pire sur l’ensemble de son bilan, il ne compte que 0,53 points par match. Difficile de trouver un coach avec de pires résultats. Quoi qu’il en soit, le coach lui-même se voit capable de relever la tête. Voici des extraits de son interview :

« Si j’avais songé à rendre mon tablier, je ne serais pas là à répondre à vos questions. Bien sûr que la situation est compliquée, évidemment que c’est compliqué de ne pas gagner. Mais j’ai accepté la mission que l’on m’a confié. Je sais que cela vous irrite mais nous sommes dans un processus et nous suivons la voie que l’on a définie avec la direction. L’idée est de faire progresser chaque semaine des jeunes de 18, 19, 20, 21 ans. C’est difficile, c’est sûr. Mais sachez que je n’abandonnerai jamais. Jamais ! Je serai là pour accompagner ces jeunes-là. J’irai à la guerre avec eux. Je ne sais pas si la roue va tourner. On ne dominera pas tous les matches mais si on persévère, on persévère, on ira vers des joueurs meilleurs. »

Cela a tout l’air d’une occasion à ne pas rater de prendre les 3 points. C’est le genre de situation ces dernières saisons où l’ASSE ratait le coche. Cette fois, le club se doit d’être impitoyable face à une équipe à l’agonie s’il veut confirmer ses ambitions de montée.