Arrivé l’été dernier dans le Forez en provenance de Sochaux, Ibrahim Sissoko n’aura pas mis longtemps à s’acclimater, l’attaquant international malien s’étant rapidement imposé dans le XI stéphanois et s’offrant le titre de meilleur buteur stéphanois de la saison.

Appelé cet hiver pour participer à la CAN avec sa sélection, l’international malien a vu son sélectionneur se faire évincer de la tête de la sélection du Mali après être sorti en quart de finale de la compétition.

Une éviction qui a finalement fait réagir les joueurs sur l’instabilité qui règne au Mali, en atteste le communiqué partagé par IS9 sur compte Instagram.

« Chers supporters et passionnés du football malien,

Nous, les joueurs de l’équipe nationale du Mali, souhaitons exprimer notre profonde préoccupation face à la crise qui touche notre sport. 

Depuis plusieurs années, malgré notre dévouement et le soutien fidèle du public, nous n’arrivons pas à atteindre nos objectifs. Nous partageons pleinement votre colère et votre déception. 

Il est temps de cesser de cacher la réalité et de se poser les bonnes questions pour espérer changer les choses. Le turnover des joueurs et des entraîneurs est une réalité, mais les dirigeants ne devraient-ils pas se remettre en question ? Quelles sont les ambitions pour le football malien ? Le professionnalisme doit être notre priorité pour mettre fin à ces conditions qui entravent nos performances. 

Nous reconnaissons les efforts de l’État pour améliorer nos infrastructures, mais les résultats stagnent aussi à cause de la mauvaise gestion de nos dirigeants. Nous appelons les cadres de la fédération à prendre urgemment leurs responsabilités.  

Nous, les joueurs, sommes déterminés à représenter fièrement notre pays, mais nous avons besoin du soutien et de la vision éclairée de dirigeants résolus à hisser haut le Mali sur la scène internationale. 

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous prenons nos responsabilités. Si la situation reste inchangée, nous nous réservons le droit de ne pas honorer la sélection et de ne pas participer aux prochains matchs de qualification. Par amour pour le Mali et pour notre pays, nous prenons cette décision délicate, mais nécessaire pour les prochaines générations. Cela doit cesser.

Merci à tous nos supporters pour leur fidélité et leur passion. Nous sommes fiers de porter les couleurs des Aigles du Mali et espérons que des jours meilleurs sont à venir. 

Ensemble, nous pouvons surmonter cette crise et ramener la gloire au football Malien 

L’équipe nationale du Mali.«