Depuis plus d’une semaine, la vente de l’ASSE est à nouveau sur toutes les lèvres. Le groupe Kilmer Sports Ventures est entré en négociations exclusives avec l’ASSE et devrait s’offrir les Verts dans les prochaines semaines.

Cependant, l’ASSE pouvant encore ne pas monter en Ligue 1, l’inquiétude peut être de mise chez les Stéphanois, ceux-ci craignant que la vente n’aboutisse pas si les Verts venaient à ne pas monter.

L’Equipe a publié ce jour un nouvel article évoquant les conditions de la vente, celle-ci continuant d’avancer, visiblement, dans le bon sens. Extraits.

« Discrètement installé dans la tribune d’honneur du stade Robert-Diochon de Rouen vendredi soir, Stéphane Heitz, l’homme de confiance du milliardaire canadien Larry Tanenbaum, en passe de racheter l’AS Saint-Étienne, a apprécié le spectacle pyrotechnique des ultras, dont un feu d’artifice tiré en dehors du stade. Moins le résultat (1-2). La seule bonne nouvelle de vendredi soir réside dans la volonté intacte de Larry Tanenbaum de racheter les Verts. Quitte à gaspiller de nouveau un an, au moins, en L2. L’acte de vente n’est toutefois pas encore signé.« 

Si la vente n’est pas encore conclue, une nouvelle année en Ligue 2 pourrait faire mal aux portefeuilles de Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, le bonus en cas de montée étant de 10 millions d’euros selon le quotidien sportif.