En déplacement du côté de La Plagne avec l’équipe première actuellement en stage, le président exécutif de l’ASSE en a profité pour répondre aux questions de quelques médias à l’occasion de ce début de saison. Celui-ci est notamment revenu sur la situation actuelle du club, une potentielle vente de l’ASSE ou les objectifs de la saison. Extraits choisis.

Au micro de France Bleu Saint-Etienne, celui-ci est notamment revenu sur la difficulté rencontrée pour préparer la saison dernière en la comparant avec cette intersaison : « Notre intersaison doit déjà être comparée à celle de la saison précédente, assez apocalyptique à certains égards. Dans un contexte tellement sensible, explosif, éruptif, il a fallu faire preuve de résilience en découvrant une Ligue 2 que nous ne connaissions pas. Oui, nous avons fait des erreurs, d’abord liées à la manière violente dont la descente est arrivée, puis avec cette feuille quasiment blanche devant nous. Dans ce contexte, nous n’avons pas fait que des bons choix. Cependant, nous avons su apprendre, collectivement et individuellement. A titre personnel, ma plus grosse erreur aura été de mal évaluer la Ligue 2. Non pas par manque d’humilité, mais en pensant que le talent présent dans notre équipe allait être suffisant pour lutter avec les autres. Or, la Ligue 2 est un championnat difficile que nous tous avons redécouvert.« 

Par la suite, celui-ci n’a pas hésité à rappeler que « ces erreurs, nous avons su les rectifier avec un projet mis en place en janvier en phase avec ce qu’il aurait dû être » et que l’objectif avoué de l’AS Saint-Etienne cette saison est bel et bien de remonter en ligue 1 : « Depuis le début de la préparation, l’idée est de poser l’objectif de la montée, en le formalisant devant les joueurs. Pour y parvenir, nous devons tous élever notre niveau d’exigence, moi en premier. La Ligue 2 est exigeante, et ce n’est qu’à ce titre là que nous pourrons y arriver. Voila ce que j’ai dit aux joueurs : « si on se donne les moyens, on peut vivre une putain de belle saison ». »

Enfin, Jean-François Soucasse rappelle que le club demeure, malgré tout, en vente : « La vente est toujours d’actualité chez les actionnaires. Comme je l’ai toujours dit, il s’agit d’un sujet d’actionnaires et j’essaie d’en faire abstraction. La saison dernière, cette vente était un sujet d’interrogations, voire d’inquiétudes pour certains. Cet été, la perception qu’en ont les acteurs du football fait que cette vente n’est pas au cœur des discussions. Les actionnaires restent mobilisés, je sais qu’ils y passent du temps et qu’ils cherchent des solutions.«