Actualité

Grange : « Si tu fais jouer Etienne Green en Ligue 1, tu ne dois pas compter sur lui pour te maintenir »

Interviewé dernièrement par nos confrères de Poteaux Carrés, Fabrice Grange est longuement revenu sur sa carrière et plus particulièrement ses années stéphanoises. L’ancien entraîneur des gardiens de l’ASSE se penche notamment sur l’éclosion d’Etienne Green et explique pourquoi il ne faut pas compter sur lui pour maintenir l’équipe dans l’élite. Extraits.

Grange et Dumas, soutiens de longue date d’Etienne Green

« On a été deux en fait à soutenir Etienne. J’ai fonctionné avec lui comme je le faisais avec la plupart des jeunes. Le jeudi j’intégrais régulièrement un jeune gardien de 16 ans dans le groupe pro pour voir ce qu’il valait. Ils sont tous venus avec moi : Guendouz, Maiso, Bajic… Ils venaient à cette séance du jeudi avec Jessy et mon 3ème gardien du moment. Je vois Etienne arriver, je vois ce gamin, et je me dis qu’il a le profil du haut niveau, mais comme je me le suis dit pour Anthony, Alexis ou Stefan, qui sont tous passés pro depuis. Quand je découvre Etienne, je me dis : « il a des jambes, il pousse, il est grand, il est longiligne, il prend de la place, il n’a pas peur »… Je le prends une fois, deux fois… En fait, personne n’y croyait. On ne le faisait pas jouer. Nous n’étions que deux à y croire, Mickaël Dumas (ndlr : ancien éducateur et entraîneur des gardiens stéphanois à la préformation) et moi. Pour moi c’était plus facile parce que j’évoluais chez les pros, et j’avais donc une voix qui portait un peu plus. Mais il faut souligner que Micka a toujours cru en Etienne. Après c’est un concours de circonstances. Je ne te dis pas que j’étais sûr qu’il jouerait avec les pros. Tu n’es jamais sûr qu’un potentiel puisse éclore, mais si on m’avait laissé la possibilité, je l’aurais pris avec les pros en même temps que Bajic. »

Green est là avant tout pour progresser, pas pour maintenir l’équipe

« En fait il pousse, il a de l’envergure, il prend de la place dans le but, mais il faut qu’il se remplisse encore un peu. Si tu le fais jouer en L1, tu ne dois pas compter sur lui pour te maintenir. Pour faire un parallèle, quand je suis arrivé à Nantes, Mickaël Landreau était dans la même situation qu’Etienne. Il sortait de six mois en pro et c’était sa première saison titulaire. Nantes lui a fait confiance, mais surtout l’a mis dans le but pour qu’il progresse. Ils savaient que parfois ça serait un peu moins bien, qu’ils allaient perdre des points, mais qu’ils avaient un très bon gardien et qu’ils allaient le faire progresser. Mais ils ne comptaient pas sur lui pour se maintenir, ils comptaient sur l’équipe parce qu’elle était solide autour de ce gardien. Aujourd’hui, quand tu lances un jeune, en France ou dans un autre pays, tu ne dois pas compter sur lui pour te maintenir, tu le fais progresser ! Tu sais qu’il va faire des performances très bonnes, d’autres un peu moins bonnes, mais le but c’est qu’il prenne du temps de jeu et qu’il devienne de plus en plus régulier et performant, pas qu’il t’aide à te maintenir. »

Des épreuves peu évidentes à traverser pour Green

« Le problème d’Etienne, c’est qu’il est dans une équipe dans une situation difficile où il y a beaucoup de pression, ils prennent beaucoup de buts. Ce n’est pas facile, mais il faut qu’il continue à travailler parce qu’il a le potentiel pour aller vers le très haut niveau. C’est sa faculté à traverser ces épreuves qui sera déterminante, parce que le foot ce n’est pas facile. Quand Stéphane (Ruffier) a débuté à Monaco, il a vécu une saison difficile, mais il a su rebondir et continuer à progresser, et il a pu surmonter tout ça (…) Quand tu es gardien dans cette situation, tu as envie de faire des choses que tu ne ferais pas d’habitude parce que tu veux en faire plus. Et en voulant faire plus tu te lances dans des chantiers où tu ne devrais pas aller. Et ça c’est le danger. Le jeune gardien doit être à son niveau, et c’est le temps, le vécu et l’expérience des matchs joués qui le feront progresser. »

Noël approche à grand pas, donc si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :