Quel match, quelle tension ! Les Verts sont en Ligue 1. L’heure n’est pas à une analyse mais au bonheur. Amis stéphanois, réjouissons-nous de retrouver l’élite du football français, là où doit impérativement être notre place.

Et c’est au terme de deux matchs éprouvants que l’AS Saint-Etienne obtient sa montée dans l’élite. Après un match aller maîtrisé et remporté 2-1, les Verts se sont fait très peur lors de ce match retour. En effet, alors que Metz s’est retrouvée à 10 dès la 6ème minute après la faute dangereuse de Papa Amadou Diallo, les verts sont complètement sortis du match. Une habitude désormais cette saison, tant nos joueurs sont irréguliers.

Deux buts encaissés en trente minutes donc, l’un de Lamine Camara, l’autre de Georges Nullostadze sur pénalty. Mais c’était sans compter la frappe rageuse de Léo Pétrot à la 36ème minute qui vient remettre l’ASSE dedans. S’en suit une deuxième mi-temps frustrante, où les décisions arbitrales ont sûrement fait fuser les noms d’oiseaux dans la bouche des supporters stéphanois.

Ensuite les prolongations. Les deux équipes étaient cramées mais les Verts, en supériorité numérique, poussent encore et toujours. La fin du match approche, la séance de tirs aux buts se profile. Mais c’était sans compter le retour salvateur d’Ibrahima Wadji. Qui d’autre que lui, le malheureux blessé de cette saison, pour soulever le peuple vert. Résultat 2-2 au bout du temps additionnel, les Verts sont en Ligue 1, les larmes coulent.