Il y a quelques jours le club des Girondins de Bordeaux passaient devant le gendarme financier, la DNCG. Et comme depuis de nombreuses saisons, le club est sur un fil. Les dettes s’accumulent et les revenus peinent à rentrer pour le FCGB. Même si un nouvel investisseur est prévu dans le capital du club, ils n’ont obtenu qu’un sursis devant la DNCG.

Bien-sûr, il semble évident que le club ne sera pas rétrogradé administrativement. Tout le monde au sein des observateurs a compris que Gérard Lopez et son club bénéficiaient d’un traitement de faveur auprès de la DNCG. Pourtant, si dans un monde parallèle le club des Girondins de Bordeaux venait à être rétrogradé (ce qu’on ne leur souhaite pas, évidemment), cela rendrait le dossier Davitashvili beaucoup plus accessible pour la direction stéphanoise.

Ainsi il faudra attendre le 9/07 pour être fixé sur le sort du club Girondin, pour savoir la division dans laquelle le club jouera la saison prochaine.