De passage à Dubaï cette semaine, Bernard Caïazzo a détaillé les raisons de son voyage dans les colonnes du quotidien L’Équipe. Il a notamment expliqué qu’il fallait désormais travailler au niveau mondial afin de préparer l’avenir du club. Voici ses propos.

Etudier une éventuel collaboration

« Cet organisme gère toutes les activités pour le Gouvernement des Emirats arabes unis, plus de 400 évènements par an, le sponsoring, les clubs professionnels comme l’Académie des jeunes. C’est très intéressant et le but est d’étudier comment on peut collaborer sur ces différents sujets. Vu les conséquences financières du confinement et la situation de Mediapro, l’ASSE se doit de travailler au niveau mondial sur des solutions d’avenir. C’est ce que font nos voisins des grands Championnats depuis quelques années déjà. Le rôle de Roland, c’est le quotidien. Le mien, c’est demain. Ce n’est ni le club ni personne d’autre qui paie mon voyage. C’est moi. C’est dur en ce moment pour tous avec la Covid-19, mais c’est dans l’action que nous trouverons les solutions de survie. »