crédit photo : asse.fr

Parti s’éclater aux États-Unis à Chicago depuis maintenant neuf mois, Robert Beric s’est bien acclimaté à la MLS et enchaîne les buts depuis quelques semaines (7 buts/une passe décisive en 15 matchs). Dans l’édition du jour du quotidien Le Progrès, l’ancien attaquant stéphanois évoque à nouveau son dernier but en Vert, celui dans le derby il y a un an jour pour jour.

Comme un but en or !

« Je n’ai rien fait d’extraordinaire. J’ai fait mon travail. Celui qui réalise une action exceptionnelle c’est Ryad Boudebouz. Il m’offre un caviar. Je connais l’importance des derbys, je peux en témoigner, l’engagement est toujours intense, parfois excessif. Alors inscrire un but juste avant le coup de sifflet final, ce fut une délivrance pour le public, mais aussi pour nous les joueurs. À cet instant de la partie c’est comme marquer un but en or. Marquer dans le derby procure une sensation incroyable. C’est une jouissance extrême. Le prochain derby, je vois bien entendu une victoire de Saint-Etienne, 2-0. »