Opposée à l’OGC Nice en cet fin d’après-midi, l’ASSE s’est lourdement inclinée trois buts à zéro. Une cinquième défaite cette saison et toujours aucune victoire à une semaine du derby face à un Olympique Lyonnais fringuant. Retour sur cette triste rencontre.

Gouiri ouvre le score

Malgré la nécessité absolue de prendre les trois points, les Verts se sont montrés bien trop timides pendant une bonne trentaine de minutes dans cette première période et ont logiquement encaissé un but. L’ancien lyonnais, Amine Gouiri, a trouvé le chemin des filets à la 15ème minute sur un coup-franc mal tiré mais dévié par Mahdi Camara dans son propre but. Impuissant, Stefan Bajic a réussi à maintenir l’équipe dans le match en réalisant des parades décisives à au moins trois reprises. Sur le plan offensif, nos stéphanois ont mis en danger les niçois dans le dernier quart d’heure mais n’ont pas réalisé les gestes justes dans les trente derniers mètres pour égaliser. Jean-Philippe Krasso a notamment loupé une tête au point de penalty où il devait au moins cadrer tandis qu’Harold Moukoudi a vu sa tête sauvée sur la ligne par un autre ancien lyonnais en la personne de Melvin Bard. Quelques bonnes situations ont également été vendangées à cause d’erreurs techniques totalement évitables. Résultat, un à zéro à la pause et encore un match sans parvenir à garder la cage inviolée.

Stengs puis Delort enfoncent les Verts

Lors du deuxième acte, les hommes de Claude Puel ont eu la possession du ballon mais n’ont pas su quoi en faire. Walter Benitez n’a jamais été réellement mis en danger par les attaques stéphanoises alors qu’il fallait pourtant tout faire pour revenir au score. De l’autre côté, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour creuser l’écart avec un but de Calvin Stengs à la 54ème minute. En fin de match, Andy Delort a mis un ultime coup de poignard aux Verts, permettant à son équipe de mener 3-0. Ayant changé deux joueurs à la pause (ndlr : Boudebouz et Nordin à la place de Krasso et Bouanga) et son système de jeu, Puel n’a pas trouvé les solutions pour insuffler un vent nouveau à son équipe et ne s’est pas présenté en fin de match face aux kops contrairement à ses joueurs. Tous les voyants sont donc au rouge, la crise est bel et bien là et l’équipe pointe à la dernière place de Ligue 1. Totalement abattu.