L’ASSE était opposée ce soir à Monaco et a concédé le match nul, deux partout. Une rencontre largement dominée par les stéphanois qui ont une nouvelle fois craqué trop facilement sur les deux seuls tirs de la soirée côté monégasque. Avec ce résultat, l’équipe de Claude Puel passera les fêtes à la quatorzième place avec dix-huit points.

Sainté prend les devants

En première période, les Verts ont été mis en danger à une seule reprise, à la septième minute, et se sont malheureusement inclinés sur celle-ci. Une action bien menée par les monégasques et conclu par Sofiane Diop sur une passe décisive de Wissam Ben Yedder. Par la suite, les Verts ont globalement eu la main mise sur le match et se sont procurés les meilleures situations (6 tirs/2 cadrés côté ASSE contre 1 tir/1 cadré pour l’ASM). Mathieu Debuchy a égalisé à la vingt-et-unième minute d’une tête bien placée sur un corner tiré par Adil Aouchiche. Le premier but de la saison pour notre capitaine, son dixième en Vert, et la troisième passe décisive pour notre jeune milieu de terrain. Huit minutes plus tard, Denis Bouanga s’est fait bousculé dans la surface par Maripan et l’arbitre a (généreusement) désigné le point de penalty. L’international gabonais s’est fait justice lui-même en prenant à contre-pied Mannone et a donc retrouvé le chemin des filets après plus de trois mois sans marquer. Un but qui, on l’espère, lui fera le plus grand bien. Peu de temps après cette deuxième réalisation, Monaco a encore un peu plus sombré avec l’expulsion sévère de Matazo suite à un tacle, certes mal maîtrisé, mais tout sauf agressif sur Bouanga. Pas bien grave, on prend et on ne va pas s’en plaindre. À la mi-temps, les Verts menaient donc deux buts à un et avaient pris un gros avantage sur leur adversaire du jour.

Un Mannone décisif

En seconde mi-temps, Monaco à égalisé dès le retour des vestiaires, à la quarante-huitième minute, sur sa deuxième et dernière frappe du match. Kevin Volland a profité d’une belle percée de Gelson Martins dans la défense stéphanoise et n’a eu qu’à conclure face à un Jessy Moulin peu inspiré ce soir. De son côté, l’ASSE a tenté sa chance à douze reprises lors de ce deuxième acte et a cadré quatre frappes, obligeant Mannone à réaliser trois beaux arrêts face à Kolodziejczak, Debuchy et Hamouma. Les Verts ont tenté mais ont une nouvelle fois manqué de précision dans les deux surfaces pour espérer un meilleur résultat malgré la supériorité numérique. Point positif, l’équipe termine l’année sur six matchs sans défaite… mais surtout une seule victoire ! Espérons que 2021 nous réserve de belles surprises.

Allez les Verts !