crédit photo : asse.fr

Invité de l’émission « Le Vrai Mag » hier soir sur Téléfoot, Bernard Caïazzo a tenu à clarifier la position du club vis-à-vis de la situation actuelle de Wesley Fofana, courtisé notamment par Leicester. Pour le Président du conseil de surveillance des Verts, la situation est assez simple : Claude Puel fait partie du directoire du club et est le patron du sportif. De ce fait, les décisions lui reviennent et il a la main mise sur tous les dossiers mercato.

Puel, plus qu’un coach

« Je voudrais juste dire quelque chose de très important là-dessus. Pratiquement dans toute l’Europe, il n’existe aucun club où le coach est membre du directoire. Chez nous, Claude Puel est membre du directoire. C’est-à-dire que quand chaque semaine on se réunit et qu’on parle marketing, finances, stade et pas que football et joueurs, le coach assiste, écoute, donne des avis, souvent d’ailleurs des avis autorisés. Ça, c’est plus qu’un manager général. Donc, il faut bien comprendre, c’est un choix qui a été fait, un choix délibéré. Le coach est une des personnes les plus importantes d’un club, le deuxième ou le troisième le plus important.« 

Le projet sportif entre les mains de Puel

« C’est honorer le métier même de coach que de donner ces attributions pour ceux qui le souhaitent et qui sont capables d’exercer la fonction. Il y a des présidents qui décident d’intervenir en permanence sur les choix sportifs. Sincèrement, c’est un vrai métier. Quand on confie la politique sportive à un coach, il ne faut pas la confier à moitié mais à 100% et laisser le coach prendre les décisions avec un objectif qui est très clairement affiché à l’ASSE : que toute cette génération de jeunes –c’est ce qui a fait le succès des Verts de 76 – puisse progresser régulièrement et au fil des années avoir une équipe au plus haut niveau capable de jouer la Champions League.« 

Laisser un commentaire