Une nouvelle offre de rachat … démentie par le club !

Dans l’édition du jour de L’Équipe, une double page est consacrée à l’actualité sportive de l’AS Saint-Étienne. Le quotidien historique français a évoqué le sujet principal qui a alimenté l’été stéphanois à savoir le rachat du club. Ainsi, on apprend que l’ASSE est toujours la cible des convoitises de riches investisseurs. Cette fois-ci, c’est un particulier appartenant à l’une des dix familles les plus puissantes des Émirats arabes unis qui souhaiterait jeter son dévolu sur Saint-Étienne …

Malgré l’échec avec PEAK6, les candidatures affluent toujours …

Le dossier concernant le rachat du club stéphanois est un dossier extrêmement complexe, à en juger par les personnes en charge de celui-ci qui se succèdent. Initialement confié à Didier Poulmaire qui est un des principal protagoniste du processus de vente de l’OM à Franck McCourt, le dossier a finalement été délégué à Me Sarah el-Hammouti. L’avocate au barreau de Paris est mandatée par ce mystérieux investisseur afin de trouver un club en France dans lequel investir.

Une promesse d’investir tout de suite 100M€

Le dossier en question serait finalement parvenu entre les mains de la banque Lazard, chargée de trouver un investisseur crédible pour l’ASSE. Le dossier datant de fin juillet comprenait une offre de rachat à hauteur de 50M€, directement refusée par les présidents. Ces derniers auraient revu leur offre à la hausse en demandant une somme de 75M€ étant donné l’explosion de 60% des droits télés pour la période 2020-2024. Le riche investisseur émirien aurait riposté en proposant une nouvelle offre de 55M€, avec la promesse d’investir tout de suite 100M€. Enfin, le quotidien L’Équipe nous fait savoir que s’ils ne lui vendent pas les Verts avant la mi-octobre, il achètera un club espagnol de la dimension de Getafe ou Leganés.

Le club a démenti via un communiqué

Dans la foulée, le club s’est empressé de démentir cette rumeur en via un communiqué :

L’AS Saint-Etienne déplore encore une fois que des articles concernant la vente du club soient publiés le jour d’un match contre l’AS Monaco. Lors de la précédente rencontre de championnat face à cet adversaire, le 12 mai dernier, Jérôme de Bontin, dont on connaît les liens d’amitié avec la Principauté, avait nié être à l’origine de certaines rumeurs, ce qui n’avait pas convaincu les dirigeants. Cette fois-ci, il n’apparaît plus masqué et accorde une interview négative alors que l’ASSE s’apprête à disputer un nouveau match important contre l’AS Monaco.

Le projet présenté par Jérôme de Bontin n’apportait pas de garanties suffisantes pour assurer la pérennité de l’ASSE et lui permettre d’élever son niveau d’ambition.

Le club n’est pas à vendre et aucun contact n’existe avec des repreneurs crédibles. Personne n’est autorisé à s’exprimer au nom des actionnaires qui ont, comme seul souci, de protéger l’ASSE. Le club entend rester concentré sur ses enjeux sportifs plutôt que de cautionner des rumeurs sans fondement.

1 Response

  1. si c’est vrai qu’il le fasse si ont revoir notre club en coupe d’europe messieurs romeyer et caiazo devrait la place
    et les remercier de tous ce qui apporte au club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.