Un SMS et tout dérape chez les Verts !

Alors que le club se porte bien sportivement depuis un peu plus d’un an et l’arrivée de Frédéric Paquet au poste de Directeur Général, il se pourrait que la situation en interne se soit quelque peu tendue depuis le début d’année. En effet, dans l’édition du jour du quotidien L’Équipe, nous apprenons que Bernard Caïazzo ne serait plus vraiment convaincu par l’apport de l’ancien Lillois et qu’un sms aurait mis le feu aux poudres au sein de la direction.

Une télé-réalité dans le Forez ?

Malgré le très bon travail sportif réalisé depuis janvier 2018, Caïazzo est venu mettre son petit grain de sable dans les affaires de Paquet. Souhaitant contester l’une des actions de notre DG (ndlr : Directeur Général) auprès de Jean-Marc Barsotti (ndlr : Président de l’Association du club), le Président du Conseil de Surveillance de l’ASSE  s’est tout simplement trompé de destinataire lors de l’envoi de son sms et a envoyé à Paquet celui destiné en réalité à Barsotti. Sous le choc après la réception de ce message, le DG n’aurait pas compris celui-ci puisque c’est Caïazzo lui-même qui est allé le chercher aux États-Unis et a poussé les autres décisionnaires du club à le nominer à son poste actuel. Seulement voilà, depuis cette nomination, notre Bernard national n’aurait pas vraiment apprécié les grandes décisions prises par Paquet, d’où ce fameux sms envoyé à Barsotti à l’occasion du Conseil de Surveillance le 17 janvier dernier. Situation assez grotesque donc dans le Forez mais qui pourrait avoir d’importantes conséquences…

Un développement un peu long sur le plan marketing ? 

Reprochant le remplacement de Matthieu Malkani-Giraud, directeur du développement marketing, par Béatrice Salen, le renvoi d’Éric Blondel puis l’arrivée de Vandamme, Caïazzo estime que Paquet aurait dû en référer à ses présidents si l’engagement financer était au delà d’un certain montant. Néanmoins, le DG des Verts avait le pouvoir de prendre ces décisions et estime lui ne pas avoir dérogé à son contrat. De plus, dans les domaines principaux dans lesquels Paquet doit obtenir des résultats, le marketing et le digital, les comptes ont du mal à augmenter. Paquet doit trouver 10 millions d’euros d’ici 2021 et peine actuellement à accroitre les recettes dédiées à ce secteur. Des clubs comme Rennes ou Bordeaux sont par exemples devant l’ASSE dans ce domaine là. Suite à ces problèmes internes avec Caïazzo, Frédéric Paquet se serait tourné vers Roland Romeyer pour éviter de perdre sa place de Directeur Général, avec réussite donc puisqu’il occupe toujours son poste.

Paquet prêt à claquer la porte en fin de saison ?

Cependant, toutes ces fritures sur la ligne ne lui ont pas permis de présenter son projet ambitieux de revitalisation du club lors du dernier Conseil de Surveillance. Le prochain arrive en avril, peut-être que ça sera la bonne occasion pour tout le monde de repartir sur le bon chemin. En attendant, Romeyer devrait reprendre du service en supervisant notre DG comme le prouve son intervention dans L’Équipe le onze février. Paquet lui de son côté n’aurait pas vraiment apprécié cet épisode rocambolesque et réfléchirait sérieusement à quitter le navire en fin de saison, seulement un an et demi après l’avoir rejoint…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.