Salibur : « Avec l’effectif actuel on a la possibilité d’accrocher quelque chose de grand ! »

Tout peine arrivé dans le Forez, Yannis Salibur nourrit déjà de grandes ambitions pour cette année. Présent en conférence de presse hier, l’ancien Guingampais espère réaliser une belle saison avec les Verts tant sur le plan personnel que collectif. Le joueur de 27 ans estime également nécessaire de peaufiner encore son entente avec ses partenaires car pour le moment, tout est nouveau.

Un nouveau départ

« Même si mon arrivée s’est concrétisée le dernier jour du mercato, ma décision était prise depuis la saison dernière. Je voulais venir coûte que coûte et j’ai pris mes responsabilités. Je suis content d’avoir pu compter sur le soutien des dirigeants de l’ASSE. Aujourd’hui, je suis content d’intégrer l’AS Saint-Étienne. C’est un grand club français avec des ambitions qui me donnent l’occasion de prendre un nouveau départ et d’évoluer avec de très grands joueurs. Tous ces paramètres m’ont séduit et je pense qu’avec l’effectif actuel on a la possibilité d’accrocher quelque chose de grand. »

Finir le plus haut possible

« Mes objectifs personnels pour cette saison ? Je les garde pour moi mais je vais faire de mon mieux, on fera les comptes à la fin de l’année. Collectivement, j’aimerais qu’on finisse le plus haut possible, ça voudra dire que chaque joueur a fait une bonne saison sur le plan individuel. »

source : le10sport.com

Son premier match avec les Verts

« J’aurais préféré commencer par une victoire mais j’étais arrivé la veille. Il va encore falloir que j’apprenne à connaitre mes coéquipiers, sur et en dehors du terrain, que j’intègre les schémas de jeu mais ça va se faire petit à petit. Contre Amiens, Loïc Perrin m’a déjà donné quelques conseils. C’est une personne pour qui j’ai énormément de respect, notamment du fait de son parcours. Dans l’ensemble, le groupe est solidaire et vit bien. C’est important pour affronter les moments difficiles de la saison. »

Geoffroy-Guichard ?

« L’ambiance était terrible même s’il manquait une tribune!  J’ai ressenti cette chaleur, cet engouement… Quand on entend tout ce bruit, on voit que les Stéphanois sont un peuple de passionnés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.