Romeyer et Caiazzo, deux présidents pour deux fois plus de malheurs ?

La direction de l’ASSE est actuellement sous le feu des critiques. En cause, notamment, la guerre froide que se livre(rait) les deux actionnaires de l’ASSE, Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Depuis un certain temps, les rumeurs insistent sur des tensions grandissantes entre les deux hommes.

Le choix de l’entraineur, la cristallisation des passions ?

Jacques Vendroux, le journaliste à la déontologie pour la moins douteuse, s’est exprimé à ce sujet dans 13H Foot :

« Le problème, c’est que le club a tardé à nommer un nouvel entraîneur alors que Christophe Galtier avait annoncé son départ longtemps à l’avance. Les dirigeants ont rencontré beaucoup de candidats, ils ont mis du temps avant de choisir Oscar Garcia, du coup ils ont pris du retard dans le recrutement. Avec ses nouvelles fonctions de manager général, Dominique Rocheteau est le seul qui est là en permanence pour arranger les coups. Il y a un problème entre Romeyer et Caïazzo. Ces deux-là veulent nous faire croire qu’ils s’aiment et sont sur la même longueur d’onde. Il n’y a pas de haine entre eux mais ils ne sont pas d’accord sur la gestion du club. »

Une guerre (pas si) secrète entre les deux présidents

Le journaliste Bernard Lions est souvent accusé de relayer la parole officielle de Bernard Caiazzo dans L’Equipe. Les suiveurs de l’actualité des Verts n’auront pas manqué de remarquer que le départ d’Oscar Garcia a été entièrement mis sur les épaules de Roland Romeyer (trop interventionniste, trop radin, etc). Cela fait des années que la vision des deux hommes diverge. Ainsi, dès les premières années, si Roland Romeyer était prêt à changer de stade, Bernard Caiazzo souhaitait lui rester dans le Chaudron.

On se rappellera que Fabio Celestini, un temps pressenti pour être le futur coach de l’ASSE, l’avait aussi clairement évoqué durant l’été :

 » J’étais en discussion avec Saint-Étienne depuis trois semaines. Tout me semblait clair et net. Mais, au sein du directoire des Verts, il y a apparemment des divergences d’opinion. »

Bref, il devient de plus en plus évident que cette présidence collégiale ne porte pas ses fruits.

6 Responses

  1. ? dit :

    PLUS CES 2 PRESIDENTS RESTERONT A LA TETE DE L’ASSE ET PLUS LE CLUB SERA RIDICULE

  2. Will dit :

    Sablés pas vraiment entraineur ? De toute façon nos joueurs ne sont pas vraiment des pros…. ni les présidents. Un club de complets amateurs finalement.

  3. Mordicus dit :

    C’est regulier. De temps en temps, on evoque ces dissenssions.
    A la fin, faudra bien tirer ça au clair.
    Pour que le club roule enfin normalement.

  4. Nativel dit :

    Pauvre asse. Des présidents incompétent. Ils sont entrain de nous humiliées de nous mettre à genoux et de nous faire honte à tous les niveaux. Ces personnes à la tête de l’ASSE croient qu’ils sont entrain de diriger un club amateur . Quel honte! Messieurs…

  5. noam dit :

    dirigeants démission, vite un repreneur

  6. roby dit :

    ça suffit ! il faut que les actionnaires et les sponsorts reagissent! ROMEYER doit partir!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.