Review : Un homme et un but restés dans les annales

Ce vendredi à 20h45, les stéphanois se déplacent au Parc des Princes pour la 5ème journée de Ligue 1. Pour l’occasion, le Talk vous propose de revenir sur un joueur qui aura marqué l’AS Saint-Etienne. De par ses buts mais également par sa technique. Il s’agit effectivement d’Araujo Ilan.

Le football, de père en fils

Fils de William dall’Igna, ancien footballeur professionnel, Araujo Ilan sort tout droit du Parané Clube, entrainé par son père à l’époque. Il est né dans une grande ville brésilienne nommée Curitiba. A l’âge de 19 ans, il signe son premier contrat pro avec le Parané Clube. Il jouera ensuite pour São Paulo mais également pour l’Atletico Paranaense.

Un jour, alors qu’il était pro depuis 5 ans seulement, Ilan est appelé par le club de Sochaux-Montbéliard. Il partira finalement à Sochaux pour la somme de 3M d’euros avant de rejoindre l’AS Saint-Etienne à 26 ans. Il portera le numéro 8 sous le maillot vert. Une étape dans sa carrière qui lui permettra de remporter la même année, le trophée UNFP du plus beau but de la saison. Mais il contribuera au maintien de l’ASSE durant la saison 2008-2009 avec 9 buts et des bonnes prestations toute la saison. Durant son passage dans le Forez, l’attaquant brésilien marquera les supporters et la Ligue 1 par certains splendides buts, mais un aura réellement marqué…

Un déplacement anodin dans la capitale…

Ce fut un jour où l’ASSE partait en Ile-de-France en tant que cinquième du championnat. Le PSG, lui, était 17ème. Une soirée plutôt banale s’annonçait malgré le fait que ce soit un match de Gala. C’était un samedi soir à 21H et nul ne pouvait prédire une victoire de l’AS Saint-Etienne malgré la supériorité stéphanoise. Les Verts se déplacent donc en tant que favori à Paris mais après 24 matchs sans victoire au Parc, personne n’ose s’enflammer. Et c’est pour cela que ce match rentrera dans l’histoire des Verts et peut-être dans celle de la Ligue 1. Entraîneur des Verts à cette période, Ivan Hašek décide d’aligner une composition habituelle pour ce match :

Jérémie JANOT ; Herita ILUNGA ; Vincent HOGNON ; Zoumana CAMARA ; Mouhamadou DABO ; Julien SABLÉ ; Christophe LANDRIN ; Damien PERQUIS ; Pascal FEINDOUNO ; ILAN ; Bafetimbi GOMIS
Le coup d’envoi est lancé devant près de 39000 spectateurs au Parc des Princes. L’AS Saint-Etienne et le PSG se procurent quelques occasions et laissent apparaître un jeu très ouvert. Mais le match se débloque réellement lorsque Gomis obtient une faute sur un gros tacle du défenseur parisien Rozehnal. Le capitaine stéphanois Julien Sablé s’élance pour frapper ce coup-franc et c’est l’ouverture du score ! Les Verts prennent l’avantage grâce à une tête décroisée de Damien Perquis. Michaël Landreau ne peut rien faire et la balle vient mourir dans le petit filet, ce qui refroidit tout le parc, sauf le parcage extérieur. Les Verts tiennent le coup défensivement car les assauts parisiens se multiplient mais à la…

43ème minute, les Verts et les commentateurs rentrent en extase…

Offensive parisienne stoppée par Damien Perquis qui va dégager sur Pascal Feindouno. Pascal fait la passe à Perquis qui lui même lui remet la balle. Et en une touche, Pascal Feindouno exécute un lobe pour écarter sur Julien Sablé. Le capitaine stéphanois temporise, il attend un appel, et c’est Feindouno qui va faire un appel en profondeur sur le côté gauche. Après une course de plus de  cinquante mètres, Pascal lève les yeux une fois, deux fois, il centre sur Gomis qui de la tête fait une remise à Ilan et…Nous vous laissons la magie du geste avec la joie des commentateurs Canal+ et des stéphanois…

 

Un but resté dans l’histoire du club, du Parc des Princes, mais également dans l’histoire de la Ligue 1. Puisqu’en effet, c’est ce but qui couronnera en fin de saison le brésilien du plus beau but de la saison ! Un beau trophée remit par l’UNFP pour l’attaquant stéphanois tout fraîchement arrivé en début de saison. Et vous, quelles ont été vos réactions ? A très vite pour une review riche en émotions et acrobatiquement intéressante !

1 Response

  1. livevert dit :

    je m’en souviens encore, comme un dingue je regardais le match !!! et j’y pensais ce matin avant de voir qu’il a un article dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.