Qui sera la meilleure recrue de l’été ? (Partie 2/2)

Après un début de saison prometteur et une quatrième place encourageante, il est temps de tirer un premier bilan de l’ASSE façon Oscar Garcia. Acteur majeur d’un mercato plutôt mouvementé, le coach catalan dispose d’un effectif relativement intéressant. En effet, 7 joueurs ont rejoint les rangs stéphanois cet été. Ainsi, les rédacteurs du Talk Show Stéphanois ont tenté de répondre à la question suivante : parmi les nouveaux arrivants, lequel se révèlera être la meilleure recrue de l’été ?

Gabriel Silva

Le joueur brésilien de 26 ans recruté lors du dernier mercato peut en effet être LA recrue de l’AS Saint-Etienne cette année. Tout d’abord, il a 26 ans et ce n’est plus du tout un espoir du foot ça nous sommes à peu près tous d’accord. Oui, Gabriel Silva est loin d’avoir une carrière de rêve et aucun gros club ne s’est jamais penché sur lui mais je pense que ce garçon a quelques circonstances attenuantes en sa faveur. Très prometteur au début de sa carrière lorsqu’il jouait à Palmeiras au Brésil il avait de ses 18 jusqu’à ses 21 ans disputé 36 matchs pour 2 buts marqués avec son club. S’en suis alors un départ pour l’Espagne et Grenade qui le recrute pour pas moins de 4 millions d’euros en janvier 2012 avant de le céder pour le même prix à l’Udinesse en Italie 6 mois plus tard. Il passera par la suite 3 bonnes années à l’Udinesse ponctué par 65 matchs et 2 buts. C’est ensuite que tout cela se complique avec 3 prêts dont un à Carpi de 6 mois puis un au Genoa de 6 mois et pour finir un à Grenade (le premier club qu’il avait connu en Europe) de 6 mois également. C’est donc pour vous dire quasiment 2 ans de prêt sur des très courtes durées qu’à connu l’ancien joueur de l’équipe nationale brésilienne des moins de 20ans.

Et oui, Gabriel Silva n’est pas maladroit de ses pieds car il a belle et bien connu la sélection brésilienne en jeune et a même remporté la coupe du monde des moins de 20 ans aux côtés de Neymar, Casemiro ou encore Oscar (il y a même inscrit un but en disputant 7 matchs). C’est pour vous dire, malgré un début de carrière long au démarrage pourquoi Gabriel Silva ne pourrait pas maintenant montrer de quoi il est capable aux yeux du football européen dans une équipe où il retrouve un compatriote brésilien en la personne d’Hernani et un néo-brésilien qui est Léo Lacroix d’ailleurs très important à leur intégration d’après les dire au club. Sur ses premiers matchs, on a pu remarquer un joueur qui savait défendre mais aussi qui pouvait apporter sur les phases offensives (un but contre Rennes) et qui techniquement savait ce qu’il fesait. Malgré une petite blessure en début de saison et un carton rouge assez contestable reçu contre le Stade Rennais, le joueur devrait vite revenir en tant que titulaire et qui plus est permettre à Pierre-Gabriel de retrouver son couloir droit ce qui serait à mon avis un vrai plus pour l’équipe.

Je peux donc me permettre de vous dire que ce brésilien de 26 ans a encore de belles années devant lui et qu’il pourrait être l’arrière gauche qui nous a tant fait défaut ces dernières années. Ce n’est peut-être pas celui qui saute aux yeux quand on regarde le recrutement effectué lors du dernier mercato mais je peux vous assurer qu’il peut vite devenir un élément essentiel de l’équipe et ainsi être à la fin de la saison designé comme LA recrue de l’année.

Proposé par Rémi Roche

Alexandros Katranis

Alexandros Katranis, la recrue majeure du mercato estival des Verts ? L’idée est, au choix, amusante, provocatrice, folle, absurde. Et pourtant. Le jeune Grec pourrait bien être un joueur majeur du système Oscar Garcia s’il parvenait à concrétiser toutes ses promesses. Le Catalan réclame un jeu où les latéraux ne sont plus seulement des défenseurs mais surtout des attaquants, comme le veut le football depuis quelques années. Le site spécialisé dans le football de l’Est, Footballski, nous parlait rapidement du jeune espoir grec en aout 2017, en évoquant une « très intéressante première saison dans l’élite ». D’après les premiers retours, le latéral gauche est techniquement au point : il sait contrôler, passer, relancer, tirer, tacler, centrer… Le poste de latéral gauche est le poste le plus exigeant dans le football.

Si Katranis parvenait à s’imposer à l’ASSE, le club se doterait d’un atout majeur dans le couloir gauche et permettrait à RPG d’enfin jouer à son poste de latéral droit. Ainsi, l’ASSE pourrait enfin mettre en place le jeu préconisé par Oscar Garcia et s’appuierait sur une défense de haut niveau. La puissance offensive serait alors décuplée. Katranis aura donc probablement un grand rôle à jouer dans l’ASSE d’Oscar Garcia.

Proposé par Nicolas Licata

Rémy Cabella

Brillant dès sa première apparition face à Angers, l’ancien montpelliérain a inscrit son premier but dès son deuxième ballon touché sous le maillot vert, moins d’une minute après le coup d’envoi. Auteur à cette occasion du but des verts le plus rapide dans l’élite depuis dix ans, le joueur a donc placé la barre très haut en terme de performances. C’est pourquoi, il suscite aujourd’hui de nombreuses attentes chez les supporters stéphanois, et celles-ci sont justifiées tant le garçon est bourré de qualités.

En effet, il s’agit d’un « joueur à la qualité technique supérieure à la moyenne » comme l’a lui-même confié Oscar Garcia en conférence de presse. Une caractéristique extrêmement importante pour s’inscrire dans une philosophie de jeu où la possession de balle est centrale comme le souhaite l’entraîneur catalan. De plus, il s’agit d’une qualité qui manque cruellement dans l’effectif stéphanois à l’heure actuelle. En effet, seul Jonathan Bamba et Romain Hamouma semblent également posséder cette finesse technique. Trois joueurs sur un effectif de 26, c’est donc très peu et Cabella fait donc actuellement partie du peu de joueurs de l’équipe capable de réellement faire la différence balle au pied.

Par ailleurs, le joueur prêté par Marseille se distingue par sa capacité à pouvoir prendre le jeu à son compte. Même s’il évolue plutôt sur l’aile gauche jusqu’à présent, Oscar Garcia pourrait être tenter de le placer en soutien de l’attaquant dans un rôle de numéro 10 afin que celui-ci puisse pleinement mettre ses qualités d’organisateur au profit du collectif. Encore une fois, il s’agit d’un profil unique au sein du groupe stéphanois puisque aucun joueur à part Cabella ne semble aujourd’hui capable de telles prouesses. Ainsi, que ce soit sur une aile ou dans l’axe, ses qualités techniques et sa capacité à construire le jeu devrait faire de lui un artisan majeur de la saison des verts.

Proposé par Joachim Durand

Ndlr : il s’agit de la seconde partie d’un seul et même billet d’humeur. Vous retrouverez la première en cliquant ici

1 Response

  1. ERIC GUILLOT dit :

    GABRIEL SILVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.