Qui pour accompagner M’Vila au milieu de terrain ?

En cette deuxième partie de saison, Jean-Louis Gasset semble vouloir faire évoluer les verts dans un 4-2-3-1 afin de positionner Rémy Cabella au cœur du jeu et non sur un côté comme le faisait Oscar Garcia. Ce dispositif ne laisse donc que deux places pour les milieux de terrain qui seront chargés de former la ligne de récupération. Parmi eux, Yann M’Vila apparaît déjà comme un titulaire indiscutable aux yeux de l’ancien adjoint de Laurent Blanc puisque ce dernier l’a titularisé à chaque fois qu’il en a eu l’occasion. Il reste donc une place à prendre à ses côtés et l’effectif stéphanois dispose de 5 joueurs susceptibles de le faire : Selnaes, Diousse, Hernani, Maïga et Pajot. Aujourd’hui, nos rédacteurs débattent au sujet de l’identité de celui qui doit accompagner l’ancien Rennais dans l’entre-jeu. Lequel d’entre eux saura vous convaincre ?

Ole Selnaes

Pourquoi Ole Selnaes doit-il jouer aux côtés de M’Vila ? Car, sans faire offense à Assane Diousse en lequel je place beaucoup d’espoirs, il est aujourd’hui tout simplement meilleur ! Diousse reste encore un jeune joueur sans trop d’expérience, parfois très brouillon (même s’il s’améliore) et commettant des fautes évitables. Selnaes est son exact opposé. Il dispose d’une expérience internationale et joue très propre (parfois à cause d’un manque de prise de risque cependant). Il atteint très souvent les 80 voire 90% de passes réussis (83% contre Marseille, 90% contre Caen, 91% contre Nantes, 87% contre Nice, etc).

Son association avec M’Vila le rend meilleur en lui permettant de s’occuper d’autres tâches au lieu de combler les trous béants laissés par Pajot. Il réussit de nombreux tacles (4 contre Toulouse, 6 contre le PSG, 3 contre Marseille) alors que Diousse est ici moins en réussite, il intercepte un nombre bien supérieur de ballons grâce à son placement (5 contre Marseille, 3 contre Lille alors que Diousse reste à 1 voire 2 ballons interceptés par match) et dégage beaucoup de ballons (3 ou 4 en moyenne). Enfin, Selnaes sait conserver la balle : il n’a été dépossédé que de 5 ballons selon WhoScored, quand Diousse est crédité de 17 ballons récupérés dans ses pieds par un adversaire ! Enfin, techniquement, Selnaes est plus fiable avec seulement 2 contrôles ratés contre 11 pour Diousse !

Il possède de plus une qualité de passe beaucoup trop rare à l’ASSE : ses ouvertures lumineuses, comme pour Romain Hamouma vendredi soir, ou toujours pour Hamouma contre Strasbourg en Coupe de la Ligue, sont de véritables occasions de buts. Contre Marseille, il a réalisé un second acte de très bonne facture, WhoScored lui ayant accordé la note de 7.2/10. Selnaes est donc le choix évident pour évoluer aux côtés de M’Vila dans l’entrejeu stéphanois.

Assane Diousse

Avant de m’étendre sur Assane Diousse, je vais commencer par évoquer le cas Selnaes. Si les qualités du norvégien ne sont pas à remettre en cause (vision du jeu, passe…etc), sa régularité pose question. En effet, en trois ans passés au club, le joueur n’est toujours pas parvenu à s’imposer comme un titulaire indiscutable du onze de départ stéphanois alors qu’il était pressenti comme l’un des futurs cadres de l’équipe dès son arrivée au club. Concernant son jeu, ses aptitudes défensives peuvent être critiquées. Plutôt lent, le milieu de terrain de 23 ans a du mal à revenir défendre rapidement ce qui laisse sa défense vulnérable, particulièrement sur contre-attaque, comme ce fût notamment le cas face à Lyon lors du derby perdu 5 à 0. Aussi, il fait parfois preuve de nonchalance et manque d’impact dans l’entre-jeu. Or, dans un système de jeu avec seulement deux milieu de terrain, cela peut vite devenir problématique, notamment lorsqu’il s’agit de venir colmater les brèches ou de récupérer le ballon.

S’il n’a pas non plus impressionner par sa régularité depuis son arrivée, Assane Diousse n’a débarqué dans le Forez qu’il y a 6 mois et non 3 ans contrairement au natif de Trondheim. A mon sens, il dispose d’un véritable potentiel et serait susceptible de faire partie des hommes forts de l’équipe si Gasset lui maintient sa confiance sur le long terme. S’il a parfois tendance à commettre des fautes inutiles, le jeune sénégalais possède une agressivité qui peut être mise à profit. En effet, ce dernier est capable d’exercer un gros volume de jeu ce qui peut s’avérer être intéressant pour combler le déficit numérique dans l’entre-jeu face à des équipes positionnées en 4-3-3 ou en 4-4-2. De plus, le joueur de 20 ans est animé d’une véritable volonté de jouer vers l’avant, en témoigne le fait qu’il est effectué 62,4 % de ses passes en direction du but adverse depuis le début de la saison. Aussi, il est également plus influent dans le jeu que son compatriote norvégien puisqu’il a réalisé 698 passes en 17 apparitions contre 623 pour Selnaes, et ce tout en ayant un meilleur ratio de transmissions réussies (85% contre 81%). Enfin, par ses qualités défensives, Assane Diousse pourrait permettre à Yann M’Vila de moins se focaliser sur les taches ingrates et par conséquent de plus se concentrer sur la construction du jeu, domaine où il excelle particulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.