Quelles solutions dans le couloir droit de la défense ?

Depuis le début de la saison, Jean-Louis Gasset est souvent obligé de bricoler au poste de latéral droit. Mathieu Debuchy devait initialement être le titulaire indiscutable mais ses blessures récurrentes l’éloigne régulièrement des terrains. Du coup, nous avons souvent vu Gabriel Silva occuper ce poste en début de saison puis plus récemment Kévin Monnet-Paquet, qui était une sorte de piston à droite dans une défense à cinq. Malheureusement, aujourd’hui ces deux derniers sont à l’infirmerie pour un bon moment et ont d’ores et déjà terminé leur saison. Il est donc logique de se demander qui pourrait jouer à droite que cela soit dans une défense à quatre ou à cinq.

Debuchy, la solution idéale mais fragile…

Malgré ces nombreuses absences pour cause de blessures depuis le début de la saison, Debuchy reste tout de même le candidat le plus sérieux pour être la solution aux problèmes de son coach à droite. En effet, le joueur de 33 ans a très rarement déçu, voire jamais, lors de ses 14 titularisations et a même inscrit deux buts et délivré deux passes décisives. Cela fait donc de lui le joueur phare à ce poste mais le principal souci n’est pas là. Son état de forme laisse perplexe et il peine à enchaîner les matchs depuis la 16ème journée. Alors qu’il revenait doucement aux affaires début février, l’ancien Gunner s’est de nouveau légèrement blessé et a dû renoncer au déplacement à Dijon vendredi dernier.

source : lequipe.fr

Une motivation moindre ?

Néanmoins, il pourrait certainement être de retour pour le match face à l’OM ce dimanche et ainsi prouver à tout le monde qu’il n’est pas cuit. Debuchy pourrait selon moi terminer l’année comme il l’avait fait la saison dernière et être un élément majeur de l’ASSE pour la course à l’Europe. Seul bémol, la Coupe du Monde était une énorme motivation pour lui l’an passé alors qu’en cette fin de saison les petites blessures pourraient être moins faciles à supporter et les absences de nouveau régulières. Reste à espérer qu’il pourra disputer la quasi intégralité des douze matchs restants et que Gasset n’est pas à se casser la tête pour trouver le joueur à cocher sur sa feuille de match au poste de latéral droit.

Saliba dans une défense à quatre ?

Cependant, si Debuchy n’est pas apte, il se pourrait fortement que nous terminions la saison avec un joueur qui n’est pas un habitué du poste. Pour moi, Gasset fera confiance au jeune William Saliba qu’il a déjà fait jouer à ce poste cette saison avec néanmoins peu de réussite. Même si celui-ci n’est clairement pas fait pour jouer latéral droit, en cas d’absence de Debuchy je pense que si notre coach décide de jouer avec une défense à quatre, il sera quasiment obligé d’opter pour Saliba. En effet, la défense centrale serait alors composée de Perrin et Subotic alors que Kolo occuperait sûrement le couloir gauche. C’est le système qui semble le plus logique au vu des joueurs disponibles et des qualités de chacun. La puissance, la vitesse et la qualité de passe de Saliba pourraient lui permettre de s’adapter et d’aider à ce poste même si son avenir se dessine clairement dans l’axe.

source : butfootballclub.fr

Un milieu droit en piston dans une défense à cinq ?

Il existe également une autre solution qui a déjà été testé par Gasset avec notre ami Monnet-Paquet. En effet, un milieu de terrain ayant l’habitude d’évoluer dans le couloir droit pourrait jouer en tant que piston droit dans une défense à cinq. KMP out, il reste alors Romain Hamouma, Arnaud Nordin ou même Yannis Salibur. Cependant difficile d’imaginer l’un deux à ce poste puisque leur apport défensif ne serait sûrement pas le même que celui de Monnet-Paquet. Même si cette solution est envisageable, elle semble compliquée à mettre en place surtout quand une qualification européenne est en jeu. Mais si une nouvelle hécatombe de blessures arrive, nous pourrions nous retrouver dans une drôle de situation et voir l’un de ses joueurs être celui qui occupe le couloir droit de notre défense.

Dernières solutions… ?

En cas d’urgence, il reste deux dernières solutions à mes yeux. La première serait d’aligner Kolo ou Polomat à droite dans une défense à quatre. Imaginez-vous toutes les autres hypothèses impossibles à mettre en place pour cause d’indisponibilité ou de suspension, nous pourrions alors nous retrouver avec une défense centrale composée de Perrin et Subotic et des deux joueurs cités auparavant sur les ailes. Reste à savoir qui serait le plus apte à jouer à droite, un côté où ils n’ont clairement jamais évolué. Gasset ne devrait cependant pas avoir à se poser la question puisque ce système ne devrait jamais voir le jour. La deuxième possibilité serait d’aligner un joueur de la réserve en la personne de Mickaël Panos. Apparu quelques minutes face à Monaco lors de la première partie de saison, le joueur de 22 ans ne semble pas avoir convaincu Gasset et n’a jamais pointé à nouveau le bout de son nez avec les professionnels. Il reste néanmoins un joueur de l’ASSE et l’un des seuls autres véritables arrière droit de métier pouvant occuper le poste. Malheureusement pour lui, il est également souvent blessé et paraît encore trop tendre pour la Ligue 1. Il a certainement disputé les seules et uniques minutes de sa vie en Vert contre l’ASM lors de la huitième journée. Une piste sur laquelle je ne mettrai pas une seule pièce…

source : butfootballclub.fr

Comme vous devez logiquement le constater, la solution idéale reste Mathieu Debuchy mais ses blessures peuvent le contraindre à être sur le flanc durant plusieurs matchs. Il est donc assez compliqué d’imaginer l’ASSE sans l’ancien Gunner. Cela risque pourtant d’arriver au moins quelques fois avant la fin de saison ce qui risque de contraindre Gasset à explorer les diverses pistes citées ici alors que celui-ci avait ouvertement demandé « un cadeau au Père Noël » à ce poste lors du dernier mercato…

2 Responses

  1. roby dit :

    debuchy est un boulet physiquement pour le club !

  2. yves martial dit :

    QUELQUE SOIT LA COMPOSITION LA VICTOIRE EST OBLIGATOIRE
    40 ANS SANS UNE VICTOIRE A MARSEILLE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.