crédit photo : asse.fr

Le mercato est désormais terminé. Le Talk Show Stéphanois va donc vous proposer les portraits de toutes les recrues stéphanoises de ce mercato encore haut en couleur.

Il est la recrue phare de ce mercato estival 2020 de l’ASSE et fait partie des grands talents de sa génération (2002), j’ai nommé Adil Aouchiche. Recruté librement cet été puisqu’il était en fin de contrat avec le PSG, son club formateur, ce milieu offensif est très attendu et va devoir répondre présent cette saison même si ça n’est que sa première année en tant que titulaire en Ligue 1.

Très bon avec les jeunes Bleus

Né au Blanc-Mesnil en région parisienne (Seine-Saint-Denis), le petit Adil découvre le football dans différents clubs d’Île-de-France, comme le Tremblay FC par exemple, avant de rejoindre le PSG à onze ans. Là-bas, il est utilisé les premières années comme un milieu relayeur et même parfois comme une sentinelle juste devant la défense puis Thiago Motta décide de l’aligner sous l’attaquant lorsqu’il joue avec les U19. Plus les années passent, plus il se distingue, notamment avec les différentes équipes de France jeunes. Jean-Claude Giuntini en fait un élément important en U16 puis en U17 et l’année dernière en U18.

C’est avec les U17 qu’il va le plus briller en étant étincelant lors du championnat d’Europe 2019 (5 matchs, 9 buts/1 passe décisive, meilleur buteur du tournoi) et de la Coupe du Monde 2019 (7 matchs, 1 but/7 passes décisives, dans l’équipe type de la compétition faite par France Football). Il se révèle alors comme un très grand talent et plusieurs clubs européens commencent à sérieusement se pencher sur lui, même s’ils le suivaient déjà de longue date.

Débuts réussis en pro

En club, tout se passe pour le mieux également puisque c’est en 2019 qu’il va connaître ses premiers pas en professionnel. Le 30 août, Thomas Tuchel le titularise contre le FC Metz et le jeune milieu s’en sort globalement assez bien, devenant au passage le plus jeune joueur de l’histoire du PSG à débuter en Ligue 1. Quelques mois plus tard, en janvier 2020, il connaît sa seconde titularisation, cette fois-ci en Coupe de France contre Linas-Montlhéry (Régionale 1), et marque son premier but en professionnel en réalisant une jolie feinte dans la surface.

Éclosion chez les Verts ?

Après cette saison marquée par ses débuts en professionnel, Aouchiche n’est toujours pas passé professionnel et estime qu’il serait mieux pour lui d’aller voir ailleurs pour que sa carrière débute rapidement. Il choisi alors de signer son premier contrat professionnel avec l’AS Saint-Étienne le 20 juillet 2020, convaincu par le projet stéphanois et le discours de Claude Puel.

Ses premiers matchs sont plutôt satisfaisants mais l’attente autour de lui est tellement grande qu’on fini toujours par en vouloir plus. Auteur d’un but et d’une passe décisive, il ne semble pas encore avoir trouvé son rythme de croisière et les automatismes sont encore à perfectionner avec ses nouveaux coéquipiers. Techniquement, il est au dessus de la moyenne et il peut devenir un excellent joueur à l’ASSE. Seulement, il ne faut pas oublier qu’il n’a que 18 ans et que Rome ne s’est pas faite en un jour. Son éclosion mettra peut-être un peu de temps à venir mais il est dans un environnement adéquat pour franchir les paliers petit à petit et ainsi devenir le très bon joueur que de nombreux observateurs ont promis. Pour l’instant, Claude Puel lui accorde toute sa confiance et le titularise à chaque matchs (même s’il l’a sorti à deux reprises à la mi-temps) ce qui lui permet d’engranger de la confiance et des minutes au plus haut-niveau français.

La team Aouchiche, pas de craintes à avoir, même s’il n’est pas encore étincelant, notre Adil a encore du temps pour devenir un joueur indispensable et brillant de notre effectif.

Laisser un commentaire