crédit photo : asse.fr

Invité hier dans le RMC Football Show, Loïc Perrin a détaillé ce à quoi allait ressembler sa reconversion à l’ASSE. Désireux de découvrir toutes les composantes du club, le stéphanois pure souche a tout de même confirmé qu’il se voyait plus dans la direction sportive qu’au bord du terrain en tant qu’entraîneur.

Important de rester dans son club de cœur

« Ma reconversion au club est prévue depuis de longues années, c’est ce qui m’a aussi aidé à arrêter parce que ça m’a permis de me projeter sur la suite. Savoir que je restais dans mon club a été une chose importante. Cette reconversion, ça fait un moment qu’on en parle parce que j’avais prévenu le club en février que ça allait être ma dernière saison. Après il y a eu le covid qui a un peu tout changé.« 

Apprendre un nouveau métier

« Moi, ce que j’ai toujours voulu faire, c’est apprendre un nouveau métier. Quand on est joueur, on connaît le terrain mais quand on passe de l’autre côté, il faut apprendre un nouveau métier. J’arrive avec aucune prétention, j’ai demandé de découvrir un peu tous les services du club pour voir ce qui va me plaire et moins me plaire. Je resterai forcément proche du sportif car je pense que c’est ce qui me correspond le mieux, c’est ce que je connais le mieux. Mais j’ai envie de découvrir toutes les composantes du club.« 

Pas intéressé par le métier d’entraîneur

« Je sais ce que je ne veux pas faire. Pour l’instant, ça ne m’intéresse pas d’être sur le terrain (ndlr : entraîneur). D’ailleurs je n’ai pas forcément passé de diplôme dans ce domaine jusqu’à présent. Je me vois plus dans la direction sportive.« 

Futur Président d’après Romeyer ?

« J’ai lu ça. On partage les mêmes valeurs. Roland est stéphanois, il est là depuis des années. C’est dans ce sens-là qu’il a évoqué ça mais je n’ai pas envie d’être président de Saint-Étienne, ou peut-être dans plusieurs, plusieurs, plusieurs années. D’ici-là j’ai plein de choses à apprendre, je dois découvrir un autre milieu et voir si ce milieu va me plaire. J’ai déjà passé le DUGOS, je l’ai validé dans cette optique-là, j’avais anticipé. L’objectif c’est de faire Limoges mais la prochaine session n’est qu’en 2021.« 

Laisser un commentaire