Les notes du match Saint-Etienne-Strasbourg

Après la débandade subie contre Lyon dans le derby, les Stéphanois retrouvaient le Chaudron et accueillaient les promus du RC Strasbourg. Un match à l’allure de revanche après l’élimination contre ce même promu en CdL en octobre. Voici les notes de la rédaction du Talk.

Les notes des joueurs

Stéphane Ruffier (7) : Le portier stéphanois concède 2 buts, dont une reprise de volée dans sa surface et un pénalty. Malgré tout, il sauve l’équipe à plusieurs reprises grâce à des parades décisives. Comme (trop) souvent, le meilleur stéphanois sur la pelouse.

Pogba (1) : Impliqué sur toutes les bonnes actions offensives, il provoque même un pénalty ! Dommage que ça soit pour Strasbourg et non pour l’ASSE. Un match encore une fois apocalyptique. Chaque ballon qu’il touche retourne dans les pieds de l’adversaire. Des espaces à n’en plus finir dans son dos (cf. 1er but de Strasbourg). Mieux vaut jouer à 10 contre 11 qu’avec Florentin Pogba.

Perrin (3) : Un match à oublier pour le capitaine stéphanois. Trop peu serein, il a perdu un nombre inhabituel de ballons (passes ratées, duel perdu, etc) occasionnant des actions strasbourgeoises. Quelques bonnes interceptions et des montées intéressantes toutefois.

Kévin Théophile-Catherine (3) : Comme son compère de défense centrale, KTC n’a pas rassuré ce soir. Il se fait bousculer à l’épaule et à la malice sur le côté, entrainant une action de but pour le promu.

Ronaël Pierre-Gabriel (3) : Le jeune latéral stéphanois, enfin replacé sur son bon côté, n’a pas livré un bon match. Quelques montées intéressantes mais un apport offensif trop léger.

Pajot (3) : 100% de passes réussies, oui, mais 100% de passes latérales ou en retrait. Le fantôme de Jérémy Clément était titulaire hier soir. Aucun impact offensivement mais un très bon potentiel pour jouer à cache-cache, Vincent Pajot a le don de ne jamais proposer une solution et de toujours se cacher derrière un adversaire pour ne pas recevoir la balle.

Diousse (4) : Après ses performances plus qu’indigestes, le jeune Diousse propose enfin quelque chose de mieux. Ce n’est pas encore bon, mais on a vu des progrès notables dans l’utilisation du ballon.

Kevin Monnet-Paquet (5) : Un but, une passe décisive (grâce à l’exploit d’Hernani), et un vide absolu. Chaque fois que KMP touche le ballon, le schéma suivant se produit : débordement-centre à raz de terre raté-dégagement de la défense. Une jolie remise sur la frappe d’Hernani et un bon appel « sauve » son match…

Hernani (5) : Le patator avait déjà frappé contre Strasbourg en CdL, il a remis ça hier soir. Hernani a fait admirer sa belle frappe de balle (grâce à un gardien pas franchement exempt de tout reproche). A revoir dans ce poste dans l’axe du jeu.

Soderlund (2) : Que dire du match du Norvégien ? Une réelle bonne volonté, quelques déviations de la tête, mais c’est tout. Alexander se crée une belle occasion qu’il gâche en se précipitant et en tirant sur le gardien.

Bamba (4) : Qu’on aime ou qu’on aime pas, Bamba a encore été le Stéphanois le plus dangereux hier soir. Il lance KMP face au gardien. Souvent animateur du jeu offensif, pour le meilleur comme pour le pire (passes ratées, tirs de loin, mais de bons décalages).

La note du coach

Julien Sablé (2) : Un coach qui titularise Pogba peut-il espérer une meilleure note ? On aurait aimé voir Selnaes pour créer du jeu.

1 Response

  1. PATRICK KHALIFA dit :

    quand on titularise pajot lors des 8 derniers matchs,que peut on esperer,depuis qu il est titulaire c est la debandadeC EST UN NULLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL,ET IL APPORTE LA POISSE A TOUTE L EQUIPE ET FAIT DESCENDRE LE NIVEAU DES QUELQUES BON JOUEURS,ALERTEZ LES AUTORITES,QUAND ON A DES JOUEURS BETES COMME LUI………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.