De nouvelles informations sur le rachat loupé de l’ASSE

Durant l’été, le rachat de l’AS Saint-Étienne était source de rumeurs. En effet, après des années à la tête du club, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont exprimé leurs envies de quitter le navire à la fin de la saison. Le club devait alors être cédé à un investisseur américain, le groupe PEAK6, mais l’affaire a fini par capoter. Cependant, le magazine économique Challenges révèle aujourd’hui les dessous d’une autre offre de rachat qui aurait été transmise au club ligérien durant l’été.

Un prince de Dubaï courtise l’ASSE

En août dernier, Roland Romeyer déclarait : « Il arrive un moment où vous êtes fatigué. Je vis très mal tout ça. Je ne vais pas laisser ma vie au stade. J’arrive au bout de l’histoire. ». Le président stéphanois évoquait ici qu’il souhaitait vendre le club, ce qui lui permettrait de franchir un cap. Mais la vente n’a pu avoir lieu, et ceux malgré plusieurs offres transmises aux dirigeants stéphanois durant l’été.

L’une d’elle aurait alors été formulée par l’agent de joueur Alberto La Gamba au nom d’un prince héritier de Dubaï nommé Hamdan bin Mohammed Al Maktoum. Néanmoins, l’offre n’aurait pas satisfait la direction ligérienne qui attendait près de 50 millions d’euros pour céder le club. De plus, compte tenu du manque de garanties financières du projet porté par Alberto La Gamba, la banque Lazard n’aurait pas donné suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.