crédit photo : asse.fr

Interrogé par Poteaux Carrés hier après le large succès face à Montluçon, Razik Nedder a expliqué être inquiet pour son équipe. En effet, l’entraîneur de la réserve de l’ASSE voit de nombreux jeunes joueurs être convoqués avec les professionnels et déplore de ne pas pouvoir les utiliser le lendemain. Il souligne le fait que les équipes adverses, souvent des amateurs, n’ont pas à subir de tests du Covid-19, contrairement à ceux qui sont régulièrement avec les professionnels.

Des joueurs qui ne peuvent plus redescendre

« Moi je suis plutôt inquiet pour la réserve cette saison car on était parti sur un effectif limité, il y a beaucoup de joueurs qui sont au-dessus. Tant mieux, on bosse pour ça, mais il faut en être conscient ! Hier, dans l’effectif pro, il y a onze joueurs issus du centre de formation, il y en a dix qui ont moins de 22 ans, ils sont à l’âge de jouer aussi avec la réserve. Peut-être pas les dix mais il y a trois, quatre ou cinq joueurs qui te changent une équipe. Ce sont des garçons qui sont au-dessus, ils ont des chances d’y rester, en tout cas c’est tout ce qu’on leur souhaite et ça prouve que le centre de formation bosse bien. Il faut être conscient de cette situation-là. Hier, il y avait 23 joueurs dans le groupe, il n’y pas eu une seule retombée aujourd’hui.« 

Des amateurs malins

« Entre le Covid et les matches qui s’enchaînent au-dessus, les clubs amateurs ne sont pas fous, ils savent que s’ils refusent d’être testés, ils ont plus de chances que nous on ait une équipe un peu moins compétitive. Ils jouent leurs cartes. »

Laisser un commentaire