Loïs Diony, le Giroud stéphanois ?

Durant la Coupe du Monde 2018, Olivier Giroud n’a eu de cesse d’alimenter des débats à son sujet. En effet, l’attaquant de Chelsea divise au sein même du public français. Si certains lui reprochent son manque d’efficacité (aucun but durant la compétition) et sa maladresse technique, d’autres louent son sens du sacrifice et son apport indispensable au collectif. Ainsi, si l’on se penche d’un peu plus près, cette situation n’est pas sans rappeler celle de Loïs Diony à l’AS Saint-Étienne.

Loïs Diony/Olivier Giroud, même combat ?

En effet, malgré 1 but et 1 passe décisive en 5 matchs, l’ancien Dijonnais fait souvent preuve de maladresse face aux buts adverses. Pour preuve, ce dernier n’est parvenu à mettre qu’un seul de ses 9 dernier tirs au fond des filets et n’en a cadré que deux. De plus, il semble avoir du mal à trouver sa place dans le collectif stéphanois en ce début de saison et ne parvient pas toujours à combiner efficacement avec ses partenaires. Viennent en témoigner son faible taux de passes réussies (seulement 73,7%) ainsi que ses approximations techniques (8 contrôles ratés et 4 ballons perdus).

Cependant, à l’instar d’Olivier Giroud, l’attaquant de 25 ans ne compte pas ses efforts sur un terrain. Dans un registre différent de celui du champion du monde, qui quant à lui s’inscrit plutôt dans un jeu en pivot, il effectue des appels de balle incessants dans le dos des défenseurs afin de désorganiser les blocs adverses. Un travail bien utile pour ses coéquipiers même si ceux-ci ont du mal à le mettre à profit pour l’instant. Aussi, Loïs Diony brille par son implication défensive que ce soit dans le repli défensif ou pour aller au pressing afin de gêner les défenseurs dans la relance. Une qualité importante lorsqu’il s’agit de conserver l’équilibre défensif d’une équipe.

Pour conclure, la situation de Loïs Diony chez les Verts et celle d’Olivier Giroud en équipe de France possèdent des similarités sur certains points. En effet, s’il ne s’agit pas d’avant-centres extrêmement efficaces comme on en cherche partout aujourd’hui, ce sont tout deux des joueurs entièrement dévoués au collectif, qui ne rechignent pas à faire les efforts pour l’équipe, quitte à moins briller individuellement. Un profil grandement apprécié des entraîneurs…

2 Responses

  1. Même Mbengue a fait un centre décisif, le but de Diony si on regarde la vidéo, il a un sacré coup de chance.
    Diony n’a pas le niveau de la D1, comme Mbengue voire Diousse, il faut soit jouer avec Beric soit accorder une chance à un élément du centre de formation.

  2. segaud dit :

    L’idée de d’aligner Diony et Beric m’a effleuré il y a 1 semaine
    cela suppose de mettre Kahzri et Cabella derrière ce duo
    Le seul problème est de couvrir les 2 côtés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.