Les trophées du Talk : Qui est le meilleur joueur de la saison ?

Après une saison 2017/2018 riche en émotions, l’heure est au bilan. C’est pourquoi, comme l’année dernière, le Talk Show Stéphanois revient avec les Trophées du Talk. Aujourd’hui, le sujet concerne le meilleur joueur de la saison. Ainsi, quatre rédacteurs s’affrontent dans une joute verbale pour vous exposer leurs points de vue et tenter de vous convaincre de voter pour le joueur qu’ils ont choisi de défendre. C’est donc à vous, chers supporters, qu’il en revient de les départager !

Jonathan Bamba (22 ans/Attaquant)

Oui, il y a encore des fous dans cette terre qui sont prêt à défendre l’impensable quitte à se mettre certains à dos, c’est peut-être ce que tu vas te dire, toi lecteur du TSS, en regardant sourire narquois aux lèvres les mots « Bamba » et « MVP » associés. Sans doute es-tu encore agacé par les revendications, certes démesurées ou du moins prématurées de Bamba. Aussi, tu penses que Bamba ne colle pas aux valeurs du club mais sans doute qu’au fond de toi, et en toute objectivité tu te dis que le jeune Bamba a du ballon et qu’à chaque match ou presque, il répond présent. A toi qui aspire à voir Cabella prolonger l’aventure, n’oublie pas que le numéro 10 des verts à des statistiques moins gracieuses que Bamba. Bien sur le football n’est pas un jeu de statistique, et l’impact vital de Cabella sur le jeu stéphanois ne se résume pas seulement à des chiffres, toujours est-il que les chiffres demeurent un outil précieux pour appréhender un talent. Bamba a les statistiques pour lui donc indirectement Bamba a du talent. Avec une saison à 8 buts et 11 passes décisives il dispose des meilleures statistiques parmi tous les joueurs offensifs de Sainté.

Toi lecteur du TSS, considères aussi que la performance de Jonathan Bamba est remarquable, car cette saison était son premier exercice en tant que titulaire dans son club formateur. N’oublie pas non plus que Bamba a connu une première saison chez les verts à deux vitesses, connaissant trois entraîneurs différents, une crise inédite au mois de décembre au sein du club, et que du haut de ses 22 ans, il a constitué tout au long de la saison une valeur sure et un danger permanent. Rapide, technique, travailleur, sa première partie de saison a sans doute été gâchée par la crise traversée et le niveau de jeu catastrophique des verts. Pour autant, sa deuxième partie de saison a révélé son vrai visage, combinant parfaitement avec ses partenaires (son association avec Cabella était un pur régal). Il a su prendre confiance pour livrer des performances remarquables. Avec Debuchy derrière lui, le côté droit stéphanois a été l’atout majeur de l’équipe pour arriver à faire une deuxième partie de saison canon !

Cette saison, Bamba a suscité de nombreuses convoitises, néo-international français U21, de gros clubs d’Europe se sont intéressés à lui malgré le contexte houleux de la première partie de saison de l’ASSE. Il a su être ressuscité par Gasset qui voit en lui un futur très bon joueur. Sa prolongation de contrat, le feuilleton de la saison est révélatrice, s’il n’était pas aussi important dans le groupe stéphanois, son histoire de contrat n’aurait pas autant fait parler d’elle.

Sa saison lui a offert une expérience énorme pour l’avenir, à 22 ans il peut sortir grandi de son exercice 2017-2018. Titulaire avec les trois entraîneurs de la saison, il a su faire l’unanimité au sein du staff, répondre sur le terrain et se montrer comme l’un des plus gros dangers de l’attaque stéphanoise. Sa saison reste pour l’heure plus qu’aboutie, Bamba reste un des enjeux majeurs de l’intersaison, encore une preuve attestant de sa réelle importance chez les verts, voilà pourquoi Bamba peut être un potentiel « MVP ».

Rémy Cabella (28 ans/Milieu de terrain)

Débarqué l’été dernier dans le Forez dans l’optique de « tout casser », Rémy Cabella aura plus ou moins réussi sa mission.  En effet, il n’aura fallu qu’une poignée de secondes pour que celui-ci ouvre son compteur but (ndlr : 1-1 face à Angers, 5ème journée) et entre dans le cœur des Stéphanois. Lors de la première partie de saison calamiteuse des Verts il fut l’un des rares à mouiller le maillot et à se sentir un minimum concerné. Absent des terrains pendant 5/6 semaines, il a de plus connu une première partie de saison freinée par une blessure, ce qui ne lui a pas permis de s’épanouir pleinement dans un contexte cauchemardesque à l’époque. Lors de la deuxième partie de saison, Rémy nous a tout simplement régalé 90% du temps. En 17 matchs il a été impliqué sur 10 buts (ndlr : 6buts/4 passes décisives) et a tout simplement pris les commandes de l’attaque stéphanoise.

Véritable maître à jouer des Verts, le numéro 10 a éclaboussé Geoffroy-Guichard de par son talent balle au pied et sa joie de vivre communicative sur le terrain. Le feu follet s’est toujours montré impliqué cette saison et l’hommage rendu par le Chaudron samedi lors de la large victoire face à Lille montre bel et bien qu’il est surement LE meilleur joueur des Verts pour cet exercice 2017-2018. Le seul petit bémol à noter et qui pourrait faire énormément progresser le Corse, c’est son intelligence de jeu. En effet il fait parfois des choix trop personnels ou s’entête de temps en temps à vouloir réaliser des gestes trop compliqués. Un peu de simplicité dans son jeu et c’est du total régal à 100% du temps pour notre Rémy Cabella ! Bravo à lui !

Mathieu Debuchy (32 ans/Défenseur)

Mathieu Debuchy, est, indubitablement, le joueur de l’année côté stéphanois. Il est impossible de choisir un joueur ayant participé à la cataclysmique première partie de saison. Debuchy ressemble à l’équipe stéphanoise : perdu, au fond du trou dans un premier temps, jusqu’à sa sublime résurrection à l’ASSE. Immédiatement aligné, il fut aussi immédiatement décisif en marquant un but rageur contre Amiens. Son sens du jeu, son appétit offensif et son imperméabilité défensive en ont fait un titulaire en puissance, reléguant bien loin de lui Saidy Janko et RPG. Qualité technique, centre ajusté, combinaison, pressing sans relâche résumeront ses 15 matchs à l’ASSE. Enfin, comment oublier cette cruelle crucifixion qu’il infligea à l’OL dans les dernières minutes du match, permettant à l’ASSE de retrouver un peu d’honneur après la correction du match aller ? A Nantes, il inscrit son 3e but sous ses vertes couleurs avant de donner la victoire aux siens lors d’un match compliqué à la Meinau. 4 buts en 15 matchs pour un latéral, voilà des statistiques délirantes ! Mais surtout, cela serait réducteur de réduire sa qualité à sa flamboyance offensive, tant il fut serein défensivement.

Source : Eurosport.fr

Certains objecteront que ces derniers matchs furent de moindre qualité : mais comment lui reprocher cela après 12 matchs d’un niveau époustouflant ? Avec Mathieu Debuchy, l’ASSE a découvert ce qu’était un défenseur au XXIe siècle. Et pour cela, il mérite d’être notre meilleur joueur de la saison, car il nous a redonné le gout du football.

Stéphane Ruffier (31 ans/Gardien de but)

Auteur d’un début de saison plutôt convaincant, le gardien des verts a ensuite plongé, comme le reste de l’équipe, après la défaite 5 à 0 dans le derby à Geoffroy Guichard. Puis, avec l’arrivée de Jean-Louis Gasset et de Neven Subotic, le portier de 31 ans a progressivement retrouvé le niveau qui était le sien. Il a ensuite multiplié les performances de classes en se montrant toujours aussi impressionnant sur sa ligne de but. Comme souvent, il aura permis aux verts de tenir la baraque et de ramener des points précieux, comme ce fût notamment le cas à Montpellier.

Source : Made in Foot

Même s’il n’a pas été nommé aux trophées UNFP cette saison, le dernier rempart stéphanois fait sans aucun doute partie des meilleurs éléments à son poste au sein du championnat français. Deuxième meilleure défense de Ligue 1 sur la phase retour, les verts ont pu compter sur un gardien impérial comme peuvent en témoigner les statistiques. En effet, la « Ruff » a effectué en moyenne 3,1 arrêts par match cette saison. A titre de comparaison, Steve Mandanda, récemment élu meilleur gardien de Ligue 1 par ses pairs en réalise (seulement) 2,3 par match. Enfin, les performances de Stéphane Ruffier sont mises en relief par le fait qu’il demeure le meilleur gardien du championnat de France selon les notes attribuées par l’Équipe. Avec une moyenne de 5,86/10, il devance ainsi Anthony Lopes (5,65) ou encore Alphonse Areola (5,56).

6 Responses

  1. Anonyme dit :

    M vyla

  2. Forézien dit :

    Bamba !!! Bravo et pourquoi pas Janko ou encore, encore n’importe quel autre pied carré surtout ceux de l’attaque. A mourir de honte. Tout ça parce-qu’il a marqué 4 pénaltys. ça vole pas très haut l’analyse.

    • Joachim Durand dit :

      Bonjour. Bamba est le joueur stéphanois le plus décisif sur l’ensemble de la saison avec 11 passes décisives et 8 buts. Pas mal pour « un pied carré ».

  3. darladidada dit :

    meilleur je sait pas ! mais selnaes mérite largement d’être sur le podium il a fait une énorme saison ! sa plus belle est plus complète qui a fini en bouquet final avec m’vila sur la 2eme partie saison ..
    !! dans l’ordre 1ruffier 2selnaes 3cabella .
    en comptant temps de jeu est qualité de jeu

  4. jean marie montaletang dit :

    ole saelnes

  5. Anonyme dit :

    ole saelnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.