Les notes des Verts face à Angers

Ce dimanche, les Verts recevaient le SCO d’Angers pour le compte de la 12ème journée de la Ligue 1 Conforama. On peut comparer cette rencontre à un combat de boxe où les deux formations se sont rendus coups pour coups mais comme l’a dit Loïs Diony, l’AS Saint-Étienne a su mettre le crochet gagnant pour l’emporter face à Angers. Voici les notes que la rédaction du Talk Show Stéphanois a décidé d’attribuer aux joueurs :

Stéphane Ruffier (4) : Le portier stéphanois a vécu une soirée particulièrement tourmentée dans ses cages contre Angers. Sur le premier but, il est fautif et est malheureusement déjà trop reculé dans ses buts au moment où Pavlovic reprend victorieusement le ballon. Sur le second but, le cuir est certes contré au début de l’action mais on peut regretter tout de même un manque de vivacité de Ruffier qui lui aurait permis de repousser la balle. Enfin, sur le dernier but il se fait surprendre mais ne s’attendait surement pas à une errance de la part de Subotic …

Timothée Kolodziejczak (5) : Le latéral des Verts a livré une prestation honorable hier soir sur son côté gauche. Il a globalement réussi à contenir les assauts angevins tout au long de la partie. Cependant, il est à l’origine du second but du SCO en relançant naïvement le ballon dans l’axe. Toutefois, il réalise un très bon centre décisif à destination de Debuchy pour le 2-1.

Neven Subotic (3) : Le défenseur Bosnien a sombré hier soir dans l’antre de Geoffroy Guichard. Il ne parvient à pas dégager le ballon sur le corner amenant le 1er but angevin. Que dire du 3ème but ? Une action symptomatique révélant les lacunes de notre défense depuis le début de la saison. En effet, Stéphane Bahoken se joue de l’ex-joueur du Borussia Dortmund en le prenant de vitesse afin de déposer Ruffier.

Loïc Perrin (6) : En jambes hier soir, Perrin s’est montré rassurant à l’inverse de son homologue de la défense centrale. En fin de partie, il a dicté le tempo en portant le ballon et en réalisant quelques tacles salvateurs. Il est récompensé en effectuant une très bonne remise de la tête pour Loïs Diony pour le but du 1-1.

Mathieu Debuchy (6) : L’international français a livré une prestation encourageante contre le SCO d’Angers hier soir. Il continue son retour en force sur son côté droit depuis qu’il est revenu de blessure. Volontaire, il est à la réception du très bon centre de Timothée Kolodziejczak et place bien sa tête afin d’inscrire le but du 2-1. Malheureusement, on peut regretter qu’il ne soit pas constamment en train de dédoubler sur son côté droit. Il est remplacé en toute fin de match par Monnet-Paquet.

Yann M’Vila (5,5) : Le milieu de terrain stéphanois s’est montré convaincant hier soir. Comme d’habitude il a été très précieux dans son rôle caractéristique de faire le lien entre le milieu et l’attaque.

Olé Selnaes (5) : L’international norvégien semble lever le pied depuis le match face à Nîmes et cela s’est ressenti hier soir sur la pelouse. Il a été un cran en dessous de son compère au milieu de terrain en perdant quelques ballons. Néanmoins, il est à l’origine de quelques transversales fructueuses qui permettent de renverser le jeu.

Rémy Cabella (6) : Le théorème de l’association Cabella-Khazri a encore été démontré hier soir. Quand l’un est bon, l’autre l’est moins. Hier soir, comme à Nîmes vendredi dernier, Cabella a brillé. Même si on peut lui reprocher de toucher un peu trop la balle et de ralentir les actions, le natif de Montpellier a été remuant et est à l’origine du troisième but stéphanois en poussant Manceau à la faute.

Wahbi Khazri (4) : Comme dit juste avant, Khazri a été dans l’ombre de Cabella hier soir. L’international tunisien, victime d’un pressing travaillé et réussi de la part de la défense angevine n’a pas su exister hier soir. Malheureusement sevré de ballons dans son rôle de numéro 9, il a eu cette fâcheuse tendance à dézoner et redescendre trop bas pour demander le ballon, laissant le poste d’avant-centre vacant … Il a raté une balle de but évidente en fin de match.

Arnaud Nordin (4) : Quelques fulgurances techniques à l’image d’une roulette, c’est tout ce qu’on peut retenir de la prestation du jeune ailier stéphanois. Il n’a pas su faire la différence sur son côté. Trop frêle physiquement ? Il est remplacé à la dernière demi-heure de jeu par Salibur.

Loïs Diony (5) : À l’instar de ses dernières prestations, Loïs Diony a le mérite d’être combattif. Si tout n’est pas juste techniquement, il compense par une hargne et des courses effrénées sur les défenseurs angevins. Il est logiquement récompensé par un but de la tête à la 25ème minute. Il est remplacé par Hamouma (74e) qui a fait une bonne impression et qui a permis aux Verts d’asséner le coup de grâce sur les Angevins.

3 Responses

  1. sava dit :

    Selnaes a été le grand bonhomme de ce match. Il est le métronome des Verts, bien supérieur aujourd’hui à Mvila. transmissions et relances impeccables, un abattage considérable, des progrès techniques fulgurants.

  2. EN TOUT CAS IL FAUT PREPARER LA RELEVE DE L’AXE LA DEFENSE EST TRES LOURDE C’EST POURQUOI ON ENCAISSER 3 BUTS CONTRE LILLE A CAUSE DE LA RAPIDITE DES JOUEURS LILLOIS C’EST COMME HIER CONTRE ANGERS ON A PRIE 3 ENCORE DONC IL FAUT PENSER A RENFORCER TOUT LA DEFENSE

  3. Anonyme dit :

    Avec Hamouma à la place de Diony c’est une toute autre équipe. Diony à vendre au prochain Mercato, trop de gachis, se battre ne sert à rien si techniquement on apporte rien où alors Diony peut faire partie des effectifs de Paris, des Manchesters..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.