crédit photo : asse.fr

Ce week-end, les U19 et la réserve de l’ASSE ont joué et ont connu des résultats différents. Les U17 n’avaient quant à eux pas de match puisqu’il a été annulé à cause d’une pelouse impraticable au Stade des Lices de Toulon. Retour sur ces performances.

Les U19 s’éclatent

Auteurs d’un mauvais mois de septembre jusqu’à présent (ndlr : défaite à Ajaccio et Nîmes, 3-1 et 3-0), les joueurs de Jean-Luc Dogon se sont repris en s’imposant quatre buts à zéro face à l’AS Cannes au terme d’un match maîtrisé de bout en bout. Darling Bladi, Marwan Ouroui et Antoine Gauthier (doublé) sont les buteurs. L’entraîneur stéphanois n’a pas caché sa joie après le coup de sifflet final : « Je suis très satisfait d’avoir du score. Aujourd’hui, on a renoué avec la victoire en ayant un groupe très jeune. Huit de nos joueurs n’avaient encore jamais joué en U19 et on a terminé la rencontre avec six U17 sur le terrain. Par rapport à la semaine dernière, on a monté un nouveau visage défensivement et offensivement. J’ai vu un groupe jeune présent et sérieux et j’ai observé un état d’esprit irréprochable. Je suis très satisfait de leur sérieux.« .

Défaite en terre lyonnaise pour la réserve

Les joueurs de Razik Nedder se déplaçaient ce week-end à La Duchère pour y affronter le SC Lyon. Malgré une prestation loin d’être ridicule, ils se sont inclinés trois buts à deux à cause notamment d’un Lamine Ghezali décisif (ndlr : buteur sur penalty et passeur décisif sur les deux autres buts). Prêté par l’ASSE pour évoluer avec l’équipe première en National, l’ailier se retrouve malheureusement cantonné au banc de touche, voire même parfois aux tribunes, et garde donc le rythme avec l’équipe réserve. Côté stéphanois, les deux buteurs se nomment Setigui Karamoko et Bilal Benkhedim. Pour le coach des Verts, son équipe aurait du éviter cette défaite en faisant moins de cadeaux à l’adversaire : « C’était un match avec du rythme et je nous ai trouvé intéressants dans l’énergie et l’animation offensive. Mais on fait beaucoup trop de cadeaux sur les trois buts de nos adversaires : une erreur grossière de notre gardien, un ballon donné dans notre surface sur le deuxième et une faute inutile sur le dernier alors qu’on maîtrise le jeu. À l’extérieur, en marquant deux buts, on se doit de ramener des points. On n’est pas vernis non plus avec la blessure de Mathys Saban en début de match puis celle de Clément Roubat avant la mi-temps, car on a déjà un effectif peu fourni. Dans ce sens, je suis inquiet, comme je l’étais après notre dernière sortie.« .

Laisser un commentaire