La revanche de Jonathan Bamba sur l’ASSE

Le feuilleton Jonathan Bamba fût sans aucun doute l’un des dossiers chauds de l’été du côté du Forez. En effet, en juin dernier, après trois saisons passées sous le maillot vert, dont un exercice 2017/2018 particulièrement abouti (7 buts et 9 passes décisives en 34 matchs), l’attaquant de 22 ans se retrouvait en fin de contrat avec l’AS Saint-Étienne. La question était alors de savoir si ce dernier allait souhaiter prolonger son bail avec le club ligérien. La réponse intervint quelques semaines plus tard lorsqu’il s’engagea pour cinq saisons avec le LOSC. Un choix de carrière durement pointé du doigt par les supporters stéphanois et regrettable pour l’ASSE qui n’empocha pas un seul sou dans la transaction. Cependant, samedi dernier, l’international espoir français a saisi l’occasion pour faire taire bon nombre de critiques.

Une prestation XXL

En effet, opposé à son club formateur samedi dernier dans le cadre de la neuvième journée de Ligue 1, l’international espoir français s’est fendu d’une prestation XXL. Buteurs à deux reprises, il a mis à mal la défense stéphanoise, composée de certains de ses anciens coéquipiers comme Loïc Perrin et Neven Subotic.

Deux réalisations qui font étalage de tout son talent et particulièrement de sa qualité de frappe. La première, puissante et à l’extérieure de la surface, a pris à revers toute la défense tandis que la seconde, tout en finesse, a permis de redonner l’avantage aux siens. Et comme si ça ne suffisait pas, le natif d’Alfortville a encore élargi sa panoplie en fin de match puisqu’il s’est mué en passeur pour son coéquipier Nicolas Pépé.

Le LOSC, un projet qui lui correspond ?

Une victoire qui permet ainsi au LOSC de prendre seul la deuxième place du championnat de France. En effet, auteurs d’un très bon début de saison, les Dogues, désormais sous les ordres de Christophe Galtier, comptent aujourd’hui 19 points en 9 rencontres, leur meilleur départ depuis la saison 2003/2004. La preuve que le projet Lillois, durement critiqué il y a encore quelques mois, porte enfin ses fruits ? Il est encore trop tôt pour le dire mais cet excellent début de saison ne semble pas anodin.

Et alors que beaucoup de supporters stéphanois critiquaient le fait que Bamba rejoigne un club à l’agonie, quant il pouvait prolonger chez une équipe plus ambitieuse comme l’ASSE, celui-ci se retrouve actuellement devant les Verts avec 3 longueurs d’avance. Un pied de nez qui ne manque pas d’ironie…

L’ASSE peut s’en mordre les doigts…

Ainsi, on peut dire que Jonathan Bamba, même s’il n’en avait sans doute pas l’intention, a clairement pris une revanche sur l’AS Saint-Étienne. En effet, alors que le club ligérien ne lui a que peu fait confiance à ses débuts, l’envoyant en prêt successivement au Paris FC, à Saint-Trond puis à Angers, l’international espoir français explose aujourd’hui sous les couleurs des Dogues. Auteur de 7 buts en 9 matchs de Ligue 1, il a d’ores et déjà égalé son record de la saison dernière, la preuve qu’il poursuit sa progression loin du Forez.

Par conséquent, s’il continue sur ces bases là, il pourrait rapidement être amené à rejoindre un club aux ambitions plus élevées (pourquoi pas en Premier League ?). Dans ce cas, Lille devrait pouvoir y trouver son compte car le joueur de 22 ans est aujourd’hui estimé à 17,1 millions d’euros par l’Observatoire du Football. Une plus-value financière importante qui viendrait alors contraster avec la gestion calamiteuse du cas Bamba à l’ASSE. Un juste retour de bâton pour un club qui n’a pas su croire en lui quand il le fallait…

3 Responses

  1. PhilAsse dit :

    Vous oubliez un peu vite que celui qui en priorité n’a pas cru en lui et a conduit le club dans cette impasse avec un joueur ingrat est le même qui tel un *évitez les insultes svp* n’a pas hésité à profiter d’une situation qu’il a lui même provoquée.
    Je parle bien entendu de Galtier que je regrette aujourd’hui d’avoir défendu à l’époque où beaucoup l’attaquaient ( j’étais même à fond derrière lui pour qu’il sauve Lille en fin de saison dernière, je le regrette amèrement aujourd’hui).
    Il nous l’a bien mise à l’envers et personne n’en parle. Mais rappelez vous l’histoire : qui l’envoie en prêt 3 fois parce qu’il ne croit pas en lui ?
    Galtier et qui lui donne sa chance et croit en lui : Garcia puis Gasset.
    Quand je pense à ce que notre club à fait pour ces deux ingrats j’suis vraiment dégoûté.
    J’espère qu’on aura notre revanche au retour et qu’ils auront l’accueil qu’ils méritent dans le Chaudron

  2. Anonyme dit :

    on préfère la chèvre k m p , on adore les boulevards que Perrin crée , on adore , sous prétexte qu’il ait fait un bon quart d’heure donner du temps de jeu à Nordin qui voulait retourner à Nancy, on apprécie les errances de hamouma , les placements de kolodziack , bref, Gasset qu’on croyait plus fin tacticien a une part de responsabilité et malgré les renforts pas forcément mauvais l’équipe n’a plus cette aisance

  3. BEAL Jean-Louis dit :

    Ce que je ne comprends pas c est que lorsque C. GALTIER était encore catche de l asse , celui ci se séparait de BANBA pour l envoyer en Belgique puis à angers .

    Alors maintenant à LILLE coach GALTIER le récupère comme joueur titulaire .
    C est vrai que ce garcon a de la valeur mais pourquoi rejoindre un entraineur qui ne voulait pas de lui il n y a pas si longtemps . Le foot semble complique tout de meme et les choix sont bizarre . Un exemple de plus pour ne parler que de C GALTIER et de l asse . Ce dernier a mis deux ans pour comprendre que MALCUIT était un bon joueur … Celui ci signe à LILLE … GALTIER en fait autant l année suivante .et comme par hazard MALCUIT part à NAPLES …
    Vous avez dit bizarre comme c est bizarre .
    Bon courage Mr GALTIER , perso je n ai jamais bien apprécie votre coaching .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.