crédit photo : asse.fr

Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche à deux reprises en 2019, Kévin Monnet-Paquet a fait son retour sur les terrains du centre Robert-Herbin depuis la reprise. N’étant pas encore totalement apte à reprendre la compétition, notre couteau suisse de bientôt 32 ans dit se sentir bien et a hâte de prouver qu’il peut encore apporter quelque chose comme il l’a expliqué dans les colonnes du Progrès.

Bien dans ses baskets

« J’enchaîne les séance d’entraînement normalement. Il n’y a que pour les oppositions où je me mets dans le rôle du joker. Je ne suis pas encore dans tout ce qui est contacts… mais cela revient petit à petit. Je me sens super bien. »

Ne pas prendre de risque

« Je suis sur le terrain, c’est cool, mais je ne sais pas quand je vais pouvoir rejouer un match. Le staff ne veut pas prendre de risques. J’aimerais bien commencer à faire des petites rentrées par-ci par-là dans les matchs de préparation mais ce n’est pas moi qui décide. Je fais tout pour être bien le plus rapidement possible sans pour autant brusquer les choses.

Prêt à revenir à fond !

« Quand je tape dans le ballon, je frappe fort, sans appréhension. Je veux prouver que je peux rejouer au haut niveau et aider l’équipe à faire une meilleure saison. Si je reviens, je ne serai pas avec le frein à main. Je serai à fond comme tout le temps. »

Laisser un commentaire