Khazri en pointe, la solution ?

L’ASSE connait des difficultés offensives en ce début de saison. Même si le niveau de jeu s’est logiquement amélioré depuis les premières rencontres, Saint-Etienne a toujours des difficultés à marquer des buts. Avec seulement 11 buts marqués en 9 rencontres (mais 8 lors des 4 derniers matchs !), le club du Forez est la 10e meilleure attaque du championnat, à égalité avec Amiens et Angers. Les concurrents directs, comme Lille, Rennes ou encore Bordeaux, mènent déjà la danse (respectivement 17, 13 et 12 buts). Jean-Louis Gasset a essayé diverses combinaisons possibles : Lois Diony, Wahbi Khazri ou encore Romain Hamouma en pointe (lors de son entrée en jeu face à Toulouse). L’international tunisien a notamment occupé cette position lors des derniers matchs, comme face à Lille, Monaco ou Caen. Au final, sur ces 3 matchs, l’ancien Rennais aura marqué 3 buts ! Ne serait-il donc pas la solution en pointe ?

Khazri par défaut ?

Wahbi Khazri est un formidable finisseur. Ses buts face à Guingamp ou Monaco en sont la preuve : le Tunisien n’a pas besoin de beaucoup d’opportunités pour les convertir en buts. A l’inverse, Lois Diony, pourtant vaillant, généreux et fournissant des matchs aboutis, est à la peine dans ce domaine. Il a ainsi raté plusieurs occasions nettes, comme face à Monaco, où, seul face à la cage que tente d’occuper maladroitement un défenseur monégasque, il tire à côté. A de nombreuses reprises, il a eu du mal à reprendre les centres de ses partenaires : à Paris, il s’emmêle les pinceaux et rate une occasion franche.

Résultat de recherche d'images pour "khazri monaco"

Wahbi Khazri célèbre après avoir inscrit un doublé face à l’AS Monaco. @AFP

Puisque Jean-Louis Gasset ne semble pas accorder sa confiance à Robert Beric, seuls deux joueurs paraissent aujourd’hui capables d’occuper ce poste en tant que titulaire : Khazri et Diony. Exit les Gueye, encore bien trop tendre pour assumer ce poids, ou Hamouma, dont le corps ne peut plus supporter 90 min de courses à haute intensité. Ainsi, il parait logique d’installer en pointe le joueur le plus efficace face au but. Aujourd’hui, dans l’effectif stéphanois, ce joueur n’est autre que Wahbi Khazri, qui dispose d’une qualité technique et d’un sang-froid bien supérieurs à ceux de ses coéquipiers. Son efficacité l’oblige à l’installer dans cette position où il doit recevoir davantage de passes clés qu’il aura alors à charge de convertir en buts.

Cabella-Khazri, la colonne vertébrale

En positionnant Wahbi Khazri en pointe, Jean-Louis Gasset excentre alors Lois Diony. De cette manière, cela évite que les deux anciens joueurs passés par la Corse ne se marchent dessus, comme cela a été le cas lors des premières rencontres. Khazri étant naturellement porté sur l’axe, le secteur où transitent le plus de ballons, il était fréquent de le voir dézoner et empiéter sur l’espace vital de Cabella. En revanche, l’ancien Dijonnais est dans un strict respect des consignes de Gasset lorsqu’il évolue sur un côté : il garde sa position et ne vient occuper l’axe que lorsque les joueurs alternent leurs positions. Cabella peut alors être le maître de l’axe et évoluer en pleine liberté. La relation technique et amicale entre Khazri et Cabella n’est plus à démontrer : les deux compères s’apprécient et se recherchent en permanence. Positionner Khazri en pointe permet donc d’accentuer la recherche de verticalité dans le jeu stéphanois.

L’exemple du passé

La meilleure saison de Wahbi Khazri ? Rennes, en 2017-2018. En attaquant de pointe, le Tunisien inscrit 15 buts et délivre 6 passes décisives toutes compétitions confondues en 37 matchs. Lors de la Coupe du monde 2018, il réalise une compétition pleine, avec 2 buts et 1 passe décisive face à la Belgique et au Panama. Par ailleurs, Sabri Lamouchi, son entraineur à Rennes, avait loué sa capacité à occuper ce poste la saison dernière : « Il le fait tellement bien, le fait d’être libre, de se démarquer, d’aller chercher les solutions seul… Il a cette intelligence et cette bonne malice qui nous permet, à chaque fois qu’il a le ballon, qu’il se passe quelque chose. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.