Jean-Louis Gasset : « Il faut parfois traverser des nuages avant de voir le ciel bleu »

Un brin poète, Jean-Louis Gasset était présent en conférence de presse ce midi. L’entraîneur stéphanois a ainsi évoqué la reprise et la nouvelle année des Verts, les retours de Perrin et Beric et a également fait un petit point mercato.

La victoire était indispensable face à Nîmes

« A la mi-temps j’avais envie de décontracter l’équipe parce que je la sentais crispée. On avait deux options: soit on prenait une grande colère, soit on rassurait tout le monde en se disant qu’avec un peu de technique et de confiance, l’équipe allait faire la différence. Cette victoire était indispensable. C’est un petit pas, mais c’est un pas. Maintenant, le championnat reprend. Ce sera une autre histoire mais il faudra toujours gagner des matches. Nous sommes convalescents, mais la victoire a donné confiance. Dans les entraînements les exercices sont meilleurs, c’est plus jovial. Quand on est en confiance, on rigole plus. Je crois que les joueurs sont soulagés, même s’il nous reste encore de la route. »

Les retours importants de Perrin et Beric

« Loïc est un joueur majeur. Il donne confiance à tout le monde. Sans être un grand parleur, c’est un leader, un exemple. A nous de la protéger pour le garder en forme toute la deuxième partie de saison. Avec un calendrier chargé, il faudra faire des choix pour qu’il reste disponible jusqu’en mai. Je l’appréciais avant même mon arrivée à Saint-Etienne. C’est une idée de génie de l’avoir mis en défense. S’il avait joué derrière plus tôt, il aurait peu-être encore fait une plus grande carrière. Robert lui est un bon joueur. Un buteur. Un mec formidable, apprécié par tout le monde. Il court pour deux, va au pressing. Quand il est rentré, je pensais véritablement qu’il allait faire la différence et ce malgré ses six mois de retard en termes de temps de jeu. »

Le match contre Toulouse synonyme de combat

« Les Toulousains doivent être dans le même état d’esprit que nous. Mercredi, ils ont fait un très bon match. Le score est d’ailleurs un peu sévère. Ça va être un combat. Cette équipe ne lâche pas. Ce sera très difficile. Mentalement, il faut que nous soyons à égalité avec eux. Après, la technique, les joueurs de talent feront la différence. Gradel, Delort, Jean, Toivonen : ils ont les qualités. Chez nous, il faut que nos joueurs offensifs fassent aussi la différence. »

Point mercato

« Oui, ça peut paraître long pour recruter. Stefan Mitrovic savait qu’il avait pris un choc lors du dernier match contre Anderlecht. Mais il était déjà blessé avant. Le joueur était parti en vacances avec sa blessure, sans savoir ce qu’il avait. C’est un coup du sort, un coup malheureux. Neven Subotic est un très bon joueur. Tous les très bons joueurs nous intéressent. J’ai besoin de joueurs qui jouent très bien au football pour se sortir de cette situation. On cible un défenseur qui sache relancer. Concernant M’Vila, on attend que ça se règle avec le Rubin Kazan. Je l’ai rencontré, je suis optimiste. »

Son système de jeu 

« J’ai plusieurs système de jeu. Il se fait selon les joueurs que vous avez. Moi, j’ai pris en main un effectif déjà constitué. J’essaie de m’adapter à la situation. Je n’ai pas de système de jeu sur une planche. J’en connais pas mal et j’essaie de tirer le maximum des joueurs à ma disposition. Le jour où nous serons au complet, je saurai où aller. Sachant que ce n’est pas parce que les joueurs seront là que le lendemain ils se mettront à faire des une-deux ! C’est plus compliqué que cela. »

Un club unique

« Je suis fan de Saint-Etienne depuis les années Rocheteau. C’est un club que j’aime. Les gens de mon âge ont tous vibré avec les Verts. Le don de soi, se transcender, cette équipe était un exemple. Les Verts, ça reste les Verts. Et, quand on parle des meilleurs publics, Saint-Etienne est toujours cité. Dans un grand club, il y a toujours des hauts et des bas. Mais, quand il y a eu du très, très haut… C’est là que l’on a besoin des gens. L’union sacrée, elle est là. C’est là que ça va repartir. Il faut parfois traverser des nuages avant de voir le ciel bleu. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.