Interview : le partenariat de l’ASSE avec l’AS Saint-Priest

Tout est parti de Boubacar Fofana, ce jeune joueur évoluant à l’AS Saint-Priest et qui a finalement rejoint l’Olympique Lyonnais. Les supporters stéphanois ont hurlé à la traîtrise, dénonçant un énième forfait du club partenaire qui frayait avec le rival juré. Intrigués, nous avons décidé d’enquêter un peu plus sur ce partenariat, en nous renseignant auprès du club de Saint-Priest.

Nous avons donc contacté le club avec lequel nous avons convenu d’un entretien téléphonique. Une personne du club a répondu à nos questions sans langue de bois et avec toute la clarté nécessaire ! Nous la remercions bien évidemment pour cet entretien et le temps qu’elle nous a accordé le 22 janvier.

L’épisode Boubacar Fofana

LeTalkShow Stéphanois : Savez-vous qui a rejeté le recrutement de Boubacar Fofana à l’ASSE ? L’AS Saint-Priest a produit un communiqué où le club affirme que le joueur a bien été proposé à l’ASSE mais que c’est le club qui l’a refusé…

AS Saint-Priest : La personne, non, mais cela vient de la cellule de recrutement.

LeTalkShow Stéphanois : La décision ne vient pas, par exemple, de l’entraineur de l’équipe de jeunes que Boubacar Fofana aurait pu intégrer ?

AS Saint-Priest : Pour les seniors, le fonctionnement est le même que pour les jeunes. Dès qu’on a un joueur qui est au-dessus du lot, on contacte l’AS Saint-Etienne et sa cellule de recrutement. Je ne sais pas qui exactement mais c’est eux. On contacte la cellule de recrutement et s’ils nous répondent favorablement, ils envoient des recruteurs aux matchs. Ici, en l’occurrence, les recruteurs de l’ASSE sont présents à tous nos matchs de National 2 donc ils ont vu « Bouba » à tous ses matchs. Ca doit être à peu près vers le mois de novembre que l’ASSE a répondu que « Bouba » ne l’intéressait pas forcément, qu’il ne rentrait pas dans le projet de l’AS Saint-Etienne et qu’ils ne voulaient pas le recruter. A ce moment-là, on a le droit de le proposer à d’autres clubs si jamais il avait envie de partir. Lui avait déjà son propre agent avec son réseau. Il était suivi par pas mal d’autres clubs comme le Torino, Benfica, l’OL. Il y avait une ribambelle de clubs. Caen était très très chaud sur le dossier. L’ASSE n’a pas forcément donné suite à cela. Ses agents sont donc allés voir un peu des clubs. Nous, après, on ne peut pas faire grand chose de plus.

LeTalkShow Stéphanois : Les gens critiquaient sa signature à l’OL en disant que c’était scandaleux mais ils ne comprenaient pas que le joueur reste libre de ses mouvements…

Un suivi dès les équipes de jeunes

LeTalkShow Stéphanois : Avez-vous une idée ou un ordre de grandeur du nombre de jeunes qui rejoignent l’ASSE ou plutôt l’OL ? Est-ce que cela penche d’un côté ou de l’autre ?

AS Saint-Priest : En gros, l’année dernière, on a 19 joueurs qui sont partis en club pro. 8 sont allés à l’OL, 3 sont allés à l’ASSE.

LeTalkShow Stéphanois : Et pour le reste, en France ou à l’étranger ?

AS Saint-Priest : En France, notamment à Angers, Grenoble…

LeTalkShow Stéphanois : Est-ce que les équipes de jeunes sont aussi supervisées ou seulement la National ?

AS Saint-Priest : Oui, les jeunes sont supervisées moins régulièrement mais elles le sont quand même. Elles sont supervisées à peu près une fois tous les deux mois. Et puis après, notre travail à nous, le travail du Directeur Sportif, c’est de contacter l’ASSE pour qu’ils fassent des essais. Cela arrive régulièrement que des jeunes partent faire un entrainement à l’ASSE avant de signer. D’ailleurs, je vais vous donner un petit scoop, personne n’est au courant, mais un jeune U17 a fait 3 entrainements à l’ASSE et le club n’en a pas forcément voulu le prendre. Il a fini au Nîmes Olympiques la semaine dernière qui vient de le prendre. C’est encore un joueur que Sainté n’a pas voulu…

Quel coût pour ce partenariat ?

LeTalkShow Stéphanois : Le club ne communique jamais sur ce genre de choses et donc les supporters ont parfois l’impression que le partenariat est à sens unique. Cela nous étonne car ce n’est pas l’idée d’un partenariat que cela marche de cette manière.

AS Saint-Priest : L’AS Saint-Priest est très heureuse de ce partenariat. De notre côté, on essaie de faire du mieux possible pour que l’ASSE soit satisfaite aussi. Par exemple, au mois de novembre, on a notre défenseur droit qui est parti faire deux entrainements à l’Etrat. L’ASSE est toujours dessus donc peut être qu’en fin de saison il signera, on ne sait pas, mais en tout cas ils continuent de le suivre.

LeTalkShow Stéphanois : Avez-vous une idée du cout que cela représente pour l’ASSE ?

AS Saint-Priest : L’ASSE nous fait un don d’équipements, c’est-à-dire qu’on passe chez le fournisseur qu’on veut, on travaille avec notre équipementier. On commande pour le montant que l’ASSE nous donne et c’est l’ASSE qui paye la facture. Cela représente quelques milliers d’euros mais le montant exact est confidentiel.

LeTalkShow Stéphanois : Pour un club pro, c’est insignifiant comme dépense.

AS Saint-Priest : Cela représente un peu d’argent quand même mais ce n’est pas une énorme dépense pour un club pro. C’est beaucoup moins qu’un salaire mensuel d’un joueur de Ligue 1 !

Un échange de compétences

LeTalkShow Stéphanois : Voyez-vous de temps en temps des éducateurs ou des formateurs qui viennent prêter main forte pour les entrainements ou former les éducateurs de Saint-Priest ?

AS Saint-Priest : C’est plutôt l’inverse. Ce sont les éducateurs de Saint-Priest qui vont à l’Etrat pour recevoir une formation. De notre côté, on voit au moins par an Romeyer. Par exemple à la soirée partenaires, ils sont venus à 5 de l’ASSE, il y avait Rocheteau, etc.

LeTalkShow Stéphanois : Dans une interview, votre président disait qu’il préférait ce contact à celui de l’OL justement…

Romeyer demande des explications !

AS Saint-Priest : Oui, c’est plus agréable que de parler à un intermédiaire ! Par exemple, après la signature de Boubacar Fofana à l’OL, Roland Romeyer a appelé notre président pour lui demander ce qu’il se passait ! Le président de Saint-Priest lui a expliqué et lui a transféré des mails de la cellule recrutement qui montrait que ça n’avait pas été plus loin, je pense que Romeyer a dû demander plus d’infos à ses recruteurs…

LeTalkShow Stéphanois : On suit un peu les équipes de jeunes et c’est vrai que le nom de Boubacar Fofana était rapidement sorti comme étant sans doute un futur bon joueur. Ca nous semble bizarre que Sainté ne se positionne pas dessus.

AS Saint-Priest : Et pourtant ils étaient les premiers à être au courant ! Ce sont les premiers à qui on a envoyé nos retours sur lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.