Frédéric Paquet : « Le seul objectif c’est de prendre les 42 points le plus tôt possible »

Au cours d’un long entretien avec Bernard Lions pour le quotidien sportif L’Équipe, le nouveau directeur général des Verts, Frédéric Paquet, tire les premiers enseignements de ses quelques semaines au sein du club. À trois jours du derby celui-ci évoque forcément l’attente autour de ce match et l’absence de supporters Stéphanois.

Son expérience américaine 

« La Floride c’était un projet familial afin de donner de l’expérience à nos enfants. Je n’avais pas vocation à y rester même si je cherchais un club de football aux États-Unis. Mais les Américains recrutent plutôt en Premier League. J’ai regardé aussi en Chine et puis Roland m’a appelé. »

Un changement nécessaire 

« Roland a été super transparent sur tout. C’était effectivement compliqué. Le groupe était en souffrance et il était préférable d’effectuer un changement important pour relancer une dynamique. »

Ses priorités actuelles

« Je veux rencontrer tout le monde pour bien comprendre les gens et comment le club marche. J’en suis à 25 entretiens pour le moment. Ensuite je proposerai un état des lieux et un projet au conseil de surveillance fin mars. Le club arrive à la fin d’un long cycle, il faut relancer une dynamique pour avoir une nouvelle perspective et continuer à se développer. Ça prendra un peu de temps. »

Le remplaçant de Romeyer ?

« C’est clairement sa demande mais en dehors de cette semaine (Romeyer est en vacances) il vient régulièrement au club. On travaille ensemble sur les dossiers qu’il me transmet progressivement. »

Un rôle de nettoyeur en vue d’une revente ?

« La mission ne m’a pas été présentée comme cela. Je n’ai pas la main ni l’info sur le dossier de la vente. Je ne sais pas si la vente interviendra en fin de saison ou plus tard. »

L’atmosphère tendue entre supporters et dirigeants 

« Je vais les rencontrer d’ici à une dizaine de jours pour bien comprendre comment ils ont vécu et vivent les choses. À partir de là on va voir si on peut trouver une façon de collaborer. Les deux parties ont besoin de vivre en bonne intelligence tout en sachant que la violence n’est pas négociable. »

Son avis sur le retour des kops debout 

« Le vrai soucis c’est la sécurité. Ça avait été arrêté pour ça car les gens s’écrasaient en descendant au pied de la tribune. Après, il existe des barrières intercalaires pour éviter de grandes descentes mais si c’est dangereux il ne faut pas le faire. »

La sécurité prime avant tout pour le derby retour

« Suite aux événements trop violents du match aller on ne pouvait pas prendre le risque d’un règlement de comptes. C’est très bien que les supporters se déplacent, à condition que la sécurité de tous soit respectée. »

Le derby, un tournant dans cette deuxième partie saison ? 

« Non, comptablement ce sera un match comme les autres. On ne boxe pas dans la même catégorie. Lyon est bâti pour jouer la Ligue des Champions. Ils doivent gagner point. On y va comme un challenger et pour donner tout ce qu’on a. Tout le monde devra être à son meilleur niveau, le corps arbitral compris. »

Les Verts déjà à l’abri d’une rechute ?

« Non, on est pas sauvés et à l’abri de rien du tout ! Le championnat est très compliqué, tout le monde bat tout le monde. On a vu à quel point ça a été difficile de gagner à Angers. Le seul objectif c’est de prendre les 42 points le plus tôt possible. Tant qu’on ne les a pas tout peut arriver. On a intérêt à rester très très vigilants. »

 

1 Response

  1. un discours tout à fait cohérent avec la situation actuelle du club; prendre les 42 points pour se maintenir en LIGUE 1 est la priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.