Exclu : Le récit d’un supporter Stéphanois ayant bravé les interdictions à Monaco !

Comme vous le savez surement, les arrêtés contre les supporters ont une nouvelle fois privé de match plusieurs centaines de Stéphanois ce week-end. Malgré cela, nombreux sont ceux à avoir bravé l’interdiction de se rendre à Monaco afin de prouver de nouveau que la passion est plus forte que la répression. Néanmoins, très peu d’entre eux ont réussi à avoir accès au Stade Louis II et se sont vu bloqués à plusieurs kilomètres de Monaco ou alors même à quelques centaines de mètres du stade. Le Talk Show Stéphanois a tout de même réussi à échanger avec Jonathan, l’un des rares supporters Vert à avoir pu assister au match (ou plutôt une partie du match) dans l’enceinte Monégasque. Entretien.

Jonathan bonjour, tout d’abord comment as-tu réussi à obtenir des places pour la rencontre ?

« Bonjour, alors au début nous avions pris nos places sur internet mais suite aux différents arrêtés mis en place nous avons été remboursé. Suite à cela, nous avons pris contact avec une fille qui a réussi à nous avoir trois places puis nous avons réussi à en acheter une le jour même devant le stade (ndlr : Jonathan était accompagné de 3 amis). »

Êtes-vous arrivés à Monaco plusieurs jours à l’avance afin d’éviter les autorités ?

« Non non, nous sommes arrivés le jour du match, nous avions loué un appartement au Cap d’Ail. Afin d’éviter les autorités nous avions changé les plaques d’immatriculation de notre véhicule. »

Peux-tu nous expliquer comment s’est déroulé la rencontre ?

« Nous sommes facilement rentrés dans le stade puisque nous avions nos places et aucun signe visible montrant que nous étions Stéphanois. Ensuite nous n’avons eu aucun problème jusqu’à la 60ème minute, moment où le match s’est arrêté pour moi… »

Que s’est-il passé exactement ?

« J’avais réussi à entrer dans le stade avec mon écharpe des Verts et à un moment donné j’ai voulu chambrer un peu en la montrant aux Ultras de Monaco. Du coup les stadiers sont venus me réprimander et ont appelé la police. Étant donné que j’étais le seul à avoir une écharpe les policiers ont décidé de m’embarquer et le match était alors fini pour moi. « 

Du coup tu as fini la soirée au poste ? Que risque tu ?

« Je suis resté à peu près deux heures en garde à vue avant d’être relâché et de retrouver mes amis. Maintenant j’attends de recevoir un courrier de leur part. Ils ont évoqué une possible interdiction de stade… Honnêtement je ne sais pas, j’attends de voir. Je suis le seul à mettre fait sortir du stade donc je ne sais vraiment pas ce que je risque. »

Et à l’intérieur du stade, avez-vous rencontré d’autres Stéphanois ou étiez-vous vraiment les seuls à être parvenus à rentrer ?

« Non non, nous n’étions pas les seuls ! Il y a d’autres Stéphanois qui sont venus nous voir et avec qui nous avons pu échanger. Malgré les arrêtés, quelques supporters ont réussi à braver les interdits comme nous et nous en sommes fiers. »

Pour finir, avez-vous pu parler avec des supporters monégasques ou as-tu vu des supporters réagir lorsque les policiers t’ont fait quitter le stade ?

« Oui nous avons parlé avec plusieurs supporters Monégasques qui étaient vraiment cool et qui nous comprenaient. Plusieurs personnes ont trouvé ça honteux de me faire sortir du stade étant donné que je ne faisais rien de mal. Je chambrais juste un peu comme tout supporters aiment le faire, il n’y avait aucune haine, aucune violence, simplement de la passion pour mon club de cœur. » 

Nous remercions bien évidemment Jonathan pour avoir accepter de s’entretenir avec nous et nous espérons pour lui qu’aucune interdiction de stade ne tombera.

 

2 Responses

  1. zboub dit :

    de la dictature monégasque il son italiens il qu il joue la série a

  2. MOI CE QUE JE DEMANDE EST CE QUE LES SUPPORTERS SONT VRAIMENT DES HOOLIGANS OU DES CHAMBREUR JE NE COMPREND POURQUOI NOS SUPPORTERS ONT TOUJOURS DES INTERDICTIONS DE STADE ON A BESOIN D’EUX POURQUOI LES PREFETS PRENNENT CES DISICIONS CONTRE NOS SUPPORTERS QUI SONT LE MEILLEUR PUBLIC DE FRANCE SONT ILS DANGEREUX EN DEHORS DE NOTRE TERRITOIRES JE ME POSE LA QUESTION ALLEZ LES VERTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.